Les Maldives, j’y vais ou j’y vais pas ?

Vous en avez sans doute déjà entendu parler à de nombreuses reprises, mais vous hésitez à vous y rendre et vous vous dites que c’est peut-être mieux d’aller à Bali, à Phuket, aux Seychelles ou ailleurs. Alors pourquoi partir aux Maldives ?

Dans ce post, nous vous exposerons précisément ce que sont les Maldives, sans avoir à vous les vendre comme le ferait une agence de voyage, mais en partageant ici avec vous notre expérience sur 14 voyages (en tout 29 semaines).

Les Maldives sont un archipel composé de plus de 1’100 îles. Plus de 150 sont des îles-hôtels.

Qu’est-ce qu’une île-hôtel ?

Il s’agit d’un hôtel ou resort qui est construit sur l’ensemble de l’ile. Attention, pas un gros immeuble comme on le verrait ailleurs, non, des bungalows discrets, de tailles diverses, composent les infrastructures. Les plus grands pour les parties communes (réception, restaurant, bar), d’autre plus petits pour le Spa et finalement ceux des vacanciers. Les bungalows sont disposés soit sur terre à quelques mètres de la plage, soit sur pilotis.

Il y a généralement une seule boutique, petite qui offre des produits de type huile solaire, rasoirs, chapeaux et tout ce que vous auriez pu oublier de prendre avec vous en partant, ainsi que des paréos, des cartes postales, 2-3 objets en bois en forme de poissons et c’est tout. Accro du shopping s’abstenir, sauf si vous êtes en désintox.

Maldives Islands resorts

La vie sur l’île

Simple. On arrive en bateau ou en hydravion, on boit un cocktail de bienvenue en remplissant une carte avec ses coordonnées et sa date de départ puis on nous conduit à notre chambre. A partir de là, on enlève généralement ses chaussures pour ne les remettre que le jour du départ. Vos bagages vous suivent via des porteurs à qui il est bien de penser à donner quelques dollars pour l’effort (USD 5.- iront très bien). On laisse son argent dans le coffre de la chambre (sauf pour les pourboires), car ici on ne paye pas cash, mais on signe et les comptes sont faits la veille du départ.

Programme type des journées aux Maldives

  • Lever avec le soleil ou plus tard…(le lever de soleil peut varier d’une île à l’autre car chacune peut choisir à quelle heure elle souhaite vivre, soit identique à Malé, la capitale, soit +/-1 heure)
  • Petit déjeuner qui peut se prendre en chambre mais plus généralement en buffet au restaurant principal, ce qui est le plus agréable…déjeuner avec le clapotis de l’eau ou les cris de la poule d’eau à quelques mètres….
  • Ensuite à choix : plage, snorkeling, Spa, plongée, sports nautiques (selon ce que l’île propose), ainsi que diverses excursions telles que : visite d’un village de pêcheurs, sortie en bateau pour aller voir des dauphins, des raies, des tortues et sorties snorkeling (toutes sont payantes ~ USD 30- 70 pp)
  • Repas de midi, si inclus dans la formule, car on peut opter pour la demi-pension
  • Baignade, non négligeable l’eau est tellement chaude ~28 degrés qu’on peut y renter sans crainte, mais attention aux heures chaudes, car le soleil est 7x plus fort aux Maldives et lors de la baignade ça tape !
  • A nouveau plage, snorkeling, Spa, plongée, sports nautiques, excursions
  • Sunset cocktail au bar avec parfois des happy hours
  • Repas du soir, généralement sous forme de buffet à thèmes différents chaque jour de la semaine
  • Animation (disco, live band, course de crabes, etc.) selon la politique de l’île, si elle est plutôt orientée repos ou pas

Et la journée s’achève.

Maldives Islands resorts 2

Et on enlève ses chaussures…

Pierre n’a eu aucun problème, pour lui vivre pieds nus est une seconde nature. Pour moi, ça a été plus dur, parce que ça pique et que je n’aime pas être pieds nus. Pourtant, je peux vous le dire que c’est la seule bonne façon de vivre aux Maldives. Alors oui, le premier jour ça pique sous le pied. Le sable est pourtant super fin, ratissé chaque jour et très propre, mais même comme ça, il y a des petites coquilles qui dérrangent. Dès le lendemain, on ne les ressent plus, on se sent connecté avec la nature…et ça fait du bien !

Par contre, le détail qui tue : à chaque fois qu’on va sur un ponton ensoleillé, on a appris à prendre une paire de tongs que nous laissons sous un arbre au bord du ponton. Pourquoi ? Parce qu’il fait au moins 1000 degrés et que les pieds se font cramer.

Pour qui ?

Ce sont des vacances faites pour ceux qui aiment la plage de sable fin et immaculée, LE CALME, les sports nautiques, la plongée, le snorkeling dans un récif parmi les plus beaux du monde et pour les lunes de miel. Certaines îles ont une politique davantage tournée vers les animations, les divertissements, les familles. A vous de faire votre choix, en fonction de vos attentes et vos goûts, mais ça ne sera jamais Ibiza. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à nous écrire, on vous conseillera volontiers.

En voyant cette description sans doutes certains lecteurs sauront qu’ils n’iront jamais aux Maldives. Ils ont besoin que ça bouge, d’aller faire des boutiques, la fête, visiter et c’est bien compréhensible. Autant le savoir avant d’y aller au lieu de s’y trouver coincé comme sur Alcatraz. Eh oui, cela nous est arrivé de rencontrer des gens qui devenaient dingues d’attendre ENFIN la fin des vacances pour partir de cette prison dorée….

D’autres iront, mais je cite : “Pas plus d’une semaine car après je m’ennuierai”. Alors ils pourraient choisir de combiner le voyage avec le Sri Lanka ou une autre destination d’Asie, histoire de bouger, de revoir des voitures et de l’animation. Car sur votre île pas de voitures, ni les camions poubelles ! Rien de rapide si ce n’est un petit poisson fuyant un requin ou un banc de carangues à la mine patibulaire.

Pour d’autres en revanche, c’est le paradis, un lieu magique fait de couleurs et de paysages à couper le souffle. Un lieu de calme et de volupté et même de luxe, disons-le. Un morceau de bout du monde loin du stress et des tracas de chez nous. Une parenthèse où vous pensez à vous, où vous retrouvez un rythme qui vous fait du bien tant au corps qu’à l’esprit. On y est surpris par les trésors colorés des récifs, le soin porté aux vacanciers, l’écoulement délicieux des jours sans contraintes.

Maldives

En ce qui nous concerne

Bon, Ok on est un peu accro (mais c’est devenu thérapeutique à ce stade). A tel point, que ce sont les Maldives qui nous ont dicté la date de notre mariage. Lorsque nous avions décidé de nous marier, il y a quelques années, l’une des meilleures partie de l’organisation a été “Où partir en voyage de noce ?”, la seule partie qui ne concernait que nous et pas nous et les invités ou nous et la famille, etc. Nous avions déjà eu la chance de visiter pas mal d’endroits et être allés 3 fois aux Maldives. On voulait quelque chose de différent qui symbolise LE voyage de noce et non pas juste des vacances.

Et devinez où nous sommes partis ? Eh oui, aux Maldives. Incurables on vous dit… Bon, nous avons effectivement fait quelque chose de différent, nous sommes partis 3 semaines sur un bungalow pilotis spécial “honeymoon”. Comme nous voulions un minimum de pluie, nous avons regardé le mois où il pleuvait le moins dans ce pays (qui était février) et avons fixé notre date de mariage. Alors le mariage était posé pour le vendredi 30 janvier 2004, le lendemain on décollait. Ça a marché, nous n’avons eu qu’une nuit de pluie ;o) !

Nous espérons que cet article vous a plus et qu’il vous sera utile dans votre choix de destination.

Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous contacter, nous y répondrons volontiers.

Animaux des Maldives

5 Comments

  • Merci de partager tout ça. Il est vrai que les Maldives c’est le paradis sur terre. J’ai eu l’occasion de m’y rendre une fois, grâce à ma fille et son mari (eh oui, je suis une belle-mère sympa!). C’était à une période où j’avais besoin de me ressourcer. Je ne sais pas nager (j’ai peur de l’eau), je ne parle pas anglais, donc on pourrait penser que l’on s’ennuie. Eh bien non!, j’ai passé 2 semaines merveilleuses, où j’ai pu recharger mes batteries et surtout…. je n’avais plus de phobies. On s’y sent bien ! Le paysage est idyllique, jamais le même.

    • C’est exactement ça Napoli ! L’eau tellement turquoise que même la peur de l’eau ne prend plus. T’as des enfants en or dis donc !

  • Avec mon tempérament actif, j’avais un peu peur de m’y ennuyer… Mais 1 seconde a suffi pour que mes craintes s’envolent ! Dans l’eau du matin (j’adorais aller snorkeler à 6H du mat’ avant un bon p’tit déj’ pour profiter de la sérénité du récif sans personne) au soir, je n’en avais jamais assez. Les journées ont filé vite, la semaine a été trop vite finie : j’aurais bien prolongé d’une semaine !
    Et je retournerais bien volontiers aux Maldives, un voyage tellement ressourçant ! Au moins je saurai où m’adresser pour un conseil d’île ! 😉 Vous avez fait Filitheyo ?

    • Salut Nath’ ! Ton commentaire me (Alexandra) fait sourire, car je croirais lire mon mari ! Il est pareil, à peine sorti de l’eau de 2h de snorkeling qu’il me demande quand est-ce qu’on y retourne ! Du coup les journées filent à une vitesse ! Mais même avec ton tempérament actif, on a vu sur ton blog combien tu aimes la nature, donc ce n’est pas étonnant que les Maldives te plaisent à ce point (au passage, ton article sur voyager en van et le fait d’être seul etc, me fait penser aux Maldives qui est aussi un peu un voyage “face à soi-même”).
      Concernant Filitheyo, ça fait 14 ans qu’elle nous fait de l’oeil en fait ;o) !! Et à chaque fois, on la trouve quand même trop cher, mais on a entendu que du bon à ce son sujet, tant au niveau du récif que de la nourriture. Si jamais il y a Helengeli qui a fait peau neuve et qui a un super récif. On voulait y partir cette année, mais elle était déjà complète. Au cas où, Fihalhohi a un récif de malade ! Vraiment ! Là-bas, on a vu toute la collection de girelles et régulièrement des raies aigles dans le récif. Et niveau budget, elle était correcte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *