Visiter les Everglades à travers un écosystème fragile et fascinant

Alligator des Everglades

Visiter les Everglades a été la première étape de notre road trip en Floride. Afin de pouvoir bien en profiter, on a décidé de passer 3 nuits à Florida City, à proximité des Everglades pour avoir suffisamment de temps et visiter ce parc national immense, classé à l’UNESCO.

On nous avait dit « Visiter les Everglades c’est un incontournable », mais aussi « si tu vas en Floride, il faut visiter les Everglades, même si en finalité, il n’y a rien de bien passionnant et ce n’est pas si beau ». Bref, on ne savait pas à quoi s’attendre.

Tu découvriras dans cet article sur notre blog voyage, que visiter les Everglades c’est bien plus que juste aller voir quelques alligators dans la mangrove. Certes c’est l’endroit où tu pourras en voir le plus facilement, car il y en a tout de même 1.5 million, mais visiter les Everglades c’est s’immerger dans un écosystème fragile et fascinant où cohabite toute une kyrielle d’animaux dont beaucoup d’oiseaux (par exemple l’oiseau-serpent).

Visiter les Everglades : qu’est-ce que c’est ?

Les Everglades c’est la plus grande région sauvage subtropicale des États-Unis, le plus grand système de mangrove du continent américain, classés Réserve de la biosphère et également classés Patrimoine mondial de l’UNESCO. Ça c’est pour la faire courte, car il y a encore tout un tas de classement, tant cet endroit est particulier.

Le parc national a été créé pour protéger des écosystèmes très fragiles (9 écosystèmes cohabitent). En plus d’être une vaste mangrove (la majorité du territoire), les Everglades c’est aussi de la forêt tropicale, des marais, des prairies, de la pinède, etc. Nous avons ainsi découvert qu’une différence de quelques centimètres dans la hauteur de l’eau change radicalement le paysage et les plantes qui y poussent. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il y a rarement plus de 60 cm d’eau dans les Everglades et très souvent moins de 10 cm !

Visiter-la-mangrove-en-airboat

La force vitale des Everglades c’est l’eau qui vient de la rivière Kissimmee et du Lac Okeechobee. Pendant plus de 100 ans, pour des raisons d’urbanisation, l’eau du Lac Okeechobee a été draguée, barrée, bref elle a été contrôlée. Ceci a mis en danger les Everglades, ainsi que la vie qui en dépend. Sauver et restaurer ses écosystèmes sont les objectifs du parc. Par exemple, les échassiers ont diminué de 90% ! Et ce n’est qu’un exemple des animaux qui sont en péril dans les Everglades. Je te rassure pourtant, des oiseux magnifiques tu en verras si tu vas visiter les Everglades. Nous, on en a vu à se décoller la rétine !

Voici quelques animaux que tu peux découvrir dans les Everglades : la panthère de Floride (rare), les lamantins des Caraïbes (trop choux, mais rare), l’ours noir de Floride (rare), le crocodile américain (à ne pas croiser dans l’eau), l’alligator (partout), toute une kyrielle d’espèces d’oiseaux, des tortues (hyper choux), énormément d’insectes (gare aux moustiques !), sans compter les végétaux. Le but n’est pas d’en faire une liste scientifique sur notre blog voyage, mais juste pour te faire comprendre où tu mets les pieds ;o)

Oiseaux du Parc national des Everglades

Oiseaux des everglades

Tortue dans les Everglades

Visiter les Everglades : comment s’y prendre ?

Nous avons eu l’occasion de consacrer 2 jours plein à visiter les Everglades. On a bien conscience que tout le monde n’aura pas forcément le temps de passer plusieurs jours à visiter ce parc national de long en large, alors on va te partager nos expériences et te livrer nos incontournables si tu es pressé/e. Pour commencer, voici ce qu’on conseille :

  • un tour en Airboat
  • Shark Valley
  • traverser les Everglades en voiture du Nord au Sud et d’Est en Ouest
  • quelques marches/randonnées
  • tour en bateau dans les Ten Thousand Islands

Le prix d’entrée du parc national est de USD 30.- (à vérifier régulièrement, car le prix a augmenté en 1 an. Nous avions payé USD 25.-).

Quand visiter les Everglades ?

La saison sèche est de novembre à avril, les températures sont douces-normales entre 15 et 25 degrés. L’eau est basse, donc beaucoup d’alligators et d’oiseaux. Les moustiques sont tranquilles, voire quasi inexistants, un vrai luxe ! C’est aussi la saison plus touristique.

La saison des pluies est de mai à octobre avec des chaleurs allant vers les 30 degrés, un taux d’humidité très élevé et de forts orages. Pas agréable pour le touriste, mais cela permet de renouveler le parc en eau douce. Attention, les moustiques sont au taquet à cette période et peuvent transformer ta journée en pur cauchemar !

Nous avons visité les Everglades début février 2018. On a eu un peu de pluie, la température était agréable. Nous avons effectivement vu beaucoup d’oiseaux et d’alligators. Très peu de moustiques et peu voraces. Il y avait du monde, mais pas trop (on était hors week-end). Par contre, c’était peu de temps après l’ouragan Irma, donc le parc réparait gentiment les dégâts.

Les Visitor Centers des Everglades

Tu le sais, on aime toujours aller dans les Visitor Centers et c’est même recommandé. Dans les Visitor Centers, tu as souvent une petite expo sur le parc et les rangers te renseignent sur les endroits à visiter et l’état général du parc. On ne peut que t’encourager à aller dans les Visitor Centers des Everglades, car tu en apprendras davantage sur le parc national, sa fragilité, la faune et la flore, l’évolution de la région, etc. Les rangers nous avaient également bien aidés sur les randonnées à faire d’autant qu’à la suite de l’ouragan Irma, certaines infrastructures étaient saccagées, voire fermées. Selon la saison où tu vas, les rangers te diront également où faire particulièrement attention aux moustiques.

Il y a plusieurs Visitor Centers (tu peux trouver la liste ici : listes des Visitor Centers des Everglades). Pour notre part, nous en avons vu 3 :

  • Shark Valley
  • Ernest F. Coe
  • Flamingo (qui est tout au sud et était bien saccagé…)

Visiter les Everglades en airboat

Le Parc National des Everglades étant une zone protégée, l’airboat est faisable uniquement autours du parc, avec toutefois une légère immersion sur le territoire du parc national. Donc ce n’est pas en allant dans le parc national que tu trouveras de l’offre pour cette activité.

Visiter les Everglades en airboat a été notre entrée en matière en terme de visite et je pense que ça pourrait aussi être la tienne, tant c’est emblématique. A ce moment-là, on ne savait pas si on allait avoir la chance de voir un alligator…

=> Clique ici : ticket pour une excursion en hydroglisseur

Nous nous sommes rendus au Gator Park, qui se situe le long de la route 41. On y est allé à l’improviste et sans réservation, il faisait beau… Avec de la chance il n’y a pas beaucoup à attendre pour pouvoir prendre le prochain airboat.

Le tour fait 20-25 minutes, sans trop de surprises, peut-être un peu cher pour ce que c’est réellement. Il y a des alligators un peu partout le long du tracé et même des tortues. Entre 2 accélérations de l’airboat pour les sensations et mouiller un peu le publique, on a bien le temps de prendre des photos. On a bien aimé le tour et j’avais envie de faire de l’airboat depuis la 1ère fois où j’ai vu le générique de 2 flics à Miami (la série hein #jesuisnedanslesannees70…). Même si c’est hyper bruyant et que j’avais perdu mes boules Quies fournies à l’entrée, j’avais la musique en tête tout du long.

Franchement, une fois que tu es dans cet écosystème au milieu des nénuphars, c’est vraiment très intéressant d’écouter le guide. La nôtre a été super et nous a bien expliqué la différence entre un alligator (calme et limite peureux) et un crocodile marin (belliqueux et agressif). Elle nous a également expliqué le rôle de la mangrove et son importance, notamment ses vertus filtrantes (on a même gouté une plante juste cueillie. Vu la couleur de l’eau Alexandra criait « mange pas çaaaaaaaa !!!! » – elle me voyait déjà passer mes vacances cloué à la salle de bain – mais non même pas mal ! La ranger avait raison).

Conclusion : un peu cher pour ce que c’est, mais vu l’impact écologique, tant mieux que les tours durent maximum 30 minutes. Notre ranger était vraiment super, cela nous a permis de faire une bonne entrée en matière avec les Everglades, grâce à toutes ses explications.

Info : si tu envisages de visiter le Parc National des Everglades, garde bien ton ticket de tour en airboat. Dedans y est inclus quelques dollars de l’entrée dans le parc national. Le montant sera déduit du prix d’entrée au Parc National des Everglades.

Visiter les Everglades en airboat

Visiter Shark Valley, l’incontournable des Everglades

Shark Valley, situé sur la route 41 qui longe le Parc National des Everglades, c’est l’endroit idéal pour un condensé des Everglades et pour approcher de près des alligators en liberté. Une fois passé l’entrée, les alligators sont partout. A peine quelques mètres après la barrière, nous étions face à eux : frissons ! Attention cependant à laisser au moins 6 mètres entre eux et toi. Même s’ils sont calmes, ils ne rigolent pas. Il ne faut pas se fier à leur immobilité, ils jaillissent en un éclair !

Shark Valley se visite par le Tram Trail qui fait 24 km aller-retour au bord de l’eau et au milieu de la forêt tropicale. Tu peux le faire en vélo ou avec un tram. Des vélos peuvent être loués au Visitor Center. De notre côté, nous avons opté pour la visite à pied, car on était arrivés trop tard pour démarrer la visite en vélo et que le tram est craqué de touristes… (Plus d’infos ici : Visiter Shark Valley).

Alors c’est sûr à pied tu vas beaucoup moins loin (on n’est pas allé jusqu’à la Tour d’Observation), mais tu t’arrêtes tous les 2 mètres tellement il y a de choses à voir ! Entre alligators, bébés alligators (ouiiiiii), oiseaux, tortues et regarder les alligators et les oiseaux essayer de cohabiter (l’oiseau il ne fait pas le malin, je te garantis !). Bref, à pied c’est vraiment proche des animaux.

Alligator et oiseau dans les Everglades
Alligator et oiseau : je t’aime, moi non plus…

Attention cependant à ne pas perdre toutes notions de prudence devant des créatures trop mignonnes, comme les bébés alligators ! Car maman veille ! Alors quand elle est à droite de la route et des petits à gauche, reste bien prudent en passant au milieu (et où tu mets tes fesses…). Se placer entre une mère et ses petits n’est jamais conseillé et c’est tout aussi vrai chez des alligators de plusieurs mètres de longs. C’est vite fait de perdre la marge de sécurité quand on cherche la meilleure photo.

Conclusion : si tu as peu de temps à consacrer au Eveglades, alors Shark Valley c’est vraiment idéal !

Distance de Florida City : 64 km presque exclusivement en ligne droite. Compter 1 heure de route.

Visiter Shark Valley dans les Everglades
En-bas à gauche, des bébés alligators !

Visiter les Everglades à pied : nos 3 balades

Nous avons fait 2 balades très différentes dans le Parc National des Everglades et une un peu plus décevante. Mais les 3 ont permis de bien découvrir la richesse des écosystèmes et de la faune des Everglades.

Pahayokee Overlook

Le Pahayokee Overlook est très facile et très court, 300 mètres en tout. Le but étant d’arriver sur une plateforme d’observation qui offre une vue dégagée sur les Everglades.

Sincèrement, c’est la balade qui nous a le plus déçus. La vue sur la mangrove est sympa, mais pas exceptionnelle et surtout, on pensait voir des oiseaux, etc. Mais là, rien, même pas un bruit. Bizarre.

Conclusion : comme c’est très court, tu ne perds rien à t’y rendre.

Pahayokee dans les Everglades

Snake Bight Trail

Alors là, le Snake Bight Trail était une marche étrange, un peu flippante pour finir sur quelque chose dont on ne s’y attendait. Pourquoi on s’est retrouvé sur le Snake Bight Trail ? Parce que c’était le coup de cœur du ranger qui nous a conseillé les diverses visites dans les Everglades.

D’abord, l’entrée est difficile à trouver. Un tout petit panneau sur la route et juste 4-5 places de parc le long de la forêt. Faut avoir l’œil.

Ce sentier perdu au milieu des Everglades traverse le parc en direction de l’océan sur 2,6 km (aller simple). Même si ce n’est pas évident, car il n’y a aucun chemin bétonné, il peut être fait à vélo. Autant te le dire, l’intérêt principal est presque unique de ce chemin c’est l’arrivée sur une plateforme qui donne une très belle vue sur une zone humide entre ciel-sable-arbres-mer.

Tout le long du chemin, on était seuls, forcément ! On a flippé de tomber sur des crocodiles marins (potentiellement dangereux), la panthère de Floride (potentiellement dangereuse) ou un psychopathe (peut-être encore plus dangereux). T’es vraiment paumé au milieu de la forêt tropicale, à longer pendant 2.6 km une rivière, ça rend un peu parano 😉.

Pourtant à part de belles araignées (très flippantes pour moi #arachnophobe), on n’a pas fait de mauvaises rencontres. Au bout d’un moment, comme on était seuls au milieu de cette forêt, Alexandra a commencé à avoir vraiment peur et a souhaité faire demi-tour, ça faisait bien plus de 2 km qu’on marchait. On s’est dit on fait encore 100 mètres et ensuite on repart en arrière. Les 100 mètres effectués, on arrive devant un superbe étang rose-violet aussi surprenant que puant. C’était le résidu saumâtre d’une marée qui s’est retirée au loin, laissant derrière le sel s’évaporer et s’accumuler pour donner ces teintes incroyables. Là, on en reventait pas !

Conclusion : cette randonnée on te la conseille si tu as du temps pour visiter les Everglades.

Randonnée Snake Bait Trail Everglades

Anhinga Trail

L’Anhinga Trail se situe au lieu de Royal Palm, environ 6 km après l’entrée du parc à Ernest F. Coe.

Un tour de 1.2 km, très facile sur un chemin pavé, dont une partie sur des plateformes au-dessus des marécages. C’est vraiment fait pour observer les animaux.

Ambiance familiale mais très tranquille, on y voit beaucoup d’oiseaux et aussi des alligators. Un très beau coin de nature, cependant. Cette balade a été la dernière de la journée. Comme il avait un peu plu et là le soleil rasant se pointait, on a eu droit à une luminosité extraordinaire !

Conclusion : vraiment un très chouette trail à faire dans les Everglades

Anhinga Trail à Royal Palm dans les Everglades

Conseil : attention aux vautours présents sur place qui n’hésitent pas à dévorer les caoutchoucs des voitures faute de mieux (il y a des panneaux sur les parkings). La petite cerise sur le gâteau c’est que ce type de dommage n’est généralement pas pris en charge par l’assurance du véhicule. Pour nous cela dit, tout s’est bien passé et la balade en valait la peine. Si cela t’inquiète, n’hésite pas à demander aux rangers comment faire.

Vautours dans les Everglades

Visiter les Everglades en voiture

Oui c’est un sous-titre un peu facile, car forcément que t’iras dans les Everglades en voiture. Cela dit, traverser les Everglades en voiture, c’est plus que de se rendre d’un point A à un point B. Tu vois beaucoup de choses depuis la route, dont beaucoup d’oiseaux et encore plus d’alligators, suivant où. Gare aussi aux tortues qui traversent ! Nous on a bien aimé conduire d’autant plus que les routes sont généralement des immenses lignes droites, impossible à trouver par chez nous (surtout quand t’habites en Suisse !).

La route 41 qui traverse les Everglades

Comme on en parlait dans notre article sur notre road trip en Floride, traverser les Everglades par la route 41 (route Est-Ouest), ce n’est pas une simple autoroute. Si tu ouvres bien tes yeux, des milliers d’alligators se baladent le long de la rivière qui longe cette route. Il faut faire attention où tu t’arrêtes, car c’est une route à haute vitesse.

On s’est arrêté sur le parking du Big Cypress Gallery. On a discuté avec la dame de la galerie très sympa. Ici les alligators t’entourent, alors fais bien attention où tu mets les pieds en descendant de ta voiture et si tu as des enfants, ne les laisses pas s’éloigner.

Voir un alligator en visitant les Everglades

La State Highway 9336 direction Flamingo

C’est la route qui traverse les Everglades du Nord au Sud direction le Flamingo Visitor Center. Le gros avantage quand tu te diriges vers Flamingo Visitor Center, c’est que les touristes s’amenuisent. Il y a de moins en moins de monde et les oiseaux sont de plus en plus présents. Beaucoup de vautours notamment !

C’est 60 km (aller) qui serpentent à travers la pinède, les cyprès, les prairies et la mangrove.

Conclusion : si tu as du temps dans les Everglades, on te conseille vivement d’aller jusqu’à Flamingo Visitor Center (qui doit être réparé depuis 1 an…).

Flamingo Visitor Center Everglades

Les Ten Thousand Islands à Marco Island

Les Ten Thousand Islands est un archipel dont une portion fait partie du Parc National des Everglades. C’est un immense labyrinthes d’île dans la mangrove.

Tu peux accéder à ces archipels depuis Everglades City, qui est le port principal. En ce qui nous concerne, nous sommes allés jusqu’à Marco Island où nous avons logé pour la nuit. Notre hôte qui a un bateau, nous a fait un tour privé en fin de journée. Alors c’est sûr depuis Marco Island, tu es au bord des Ten Thousand Islands, contrairement à Everglades City, où t’y es en pleins dedans, mais c’était très beau quand même, avec des dauphins au soleil couchant !

Lors de notre excursion, il a voulu nous amener sur une île spéciale “coquillage”, où les bateaux d’excursion s’arrêtent. On s’est arrêté au loin, car à ce moment-là, il y avait des milliers de pélicans sur l’île ! Incroyable ! Ca arrive à une période de l’année. Nous avons également vu la Dome House de Cape Romano. C’est hors du temps, vraiment insolite à voir.

Depuis Marco Island, il y a plusieurs excursions en bateau qui sont organisées pour visiter les Ten Thousand Islands.

Conclusion : pour nous, c’est un incontournable, mais il faut avoir du temps.

Pélicans aux Ten Thousand Islands

Dome House Cape Romano au Ten Thousand Islands
Etrange Dome House, complètement insolite dans ce paysage

Nos conseils pour visiter les Everglades

Les Everglades sont un vrai terrain de jeu où tu peux faire beaucoup de randonnées et même du kayak à certains endroits. Alexandra avait un peu trop peur de faire du kayak, car même si tu dois y aller avec un guide, c’était une région où on se retrouve un peu trop près des alligators et crocodiles pour le coup…

Voici nos 5 conseils pour visiter les Everglades :

  1. y aller à la saison sèche entre novembre et avril, pour 2 raisons principales : 1) il y a plus d’animaux et 2) les moustiques ! => ils peuvent vraiment te pourrir la vie en été
  2. si c’est possible, ça serait bien de consacrer 2 jours plein à la visite des Everglades
  3. si tu n’as que 2 endroits à visiter, on te conseille Shark Valley et l’Anhinga Trail à Royal Palm ; avec ces 2 endroits tu as déjà une jolie vue des Everglades avec des chances maximales pour voir des alligators, des tortues et beaucoup d’oiseaux
  4. voir une expo sur le parc national dans un Visitor Center pour mieux comprendre la fragilité des Everglades ; ceci donnera une dimension supplémentaire à ta visite et sera beaucoup plus intéressante
  5. prends de quoi grignoter et boire dans la voiture, on n’a pas vu de restaurants

Comme tu peux le constater, pour nous visiter les Everglades a été une belle découverte mais aussi une surprise. On a pris notre temps, pour comprendre la fragilité de cet écosystème si bien qu’on a regardé ce parc national avec des yeux différents. Les Everglades, c’est beau, c’est sauvage et c’est terriblement intéressant. Est-ce que tu peux visiter les Everglades en 1 jour ? bien sûr ! Est-ce que cet endroit mérite d’y passer plus de temps ? Clairement !

Visiter les alentours des Everglades

Epingle sur Pinterest les Everglades !

Visiter les Everglades Pinterest

Visiter Parc National des Everglades Pinterest

4 Comments
    • Merci pour ton commentaire ! Suite à notre article, une lectrice nous a dit qu’en décembre il y a plusieurs années, elle avait eu pleins de moustiques. Ce qui est étrange. Alors si tu es allergique aux moustiques, il faudrait que tu prévoies toutes les précautions. Mais ce qui est sûr c’est que quand on y était, il y en avait très très peu et vraiment pas agressifs.

  • Ça a l’air incroyable. Vos photos sont magnifiques. Je craque devant les bébés alligators, on dirait des vrais petits dinosaures. Les adultes eux ne font pas rire en revanche. Attention où on met les pieds en effet ! Les vautours non plus d’ailleurs, ils ne plaisantent pas !

    • Coucou Nico et merci pour ton gentil commentaire, ça fait toujours plaisir ! Alors non en effet, ça ne rigole pas dans les Everglades, mais note que les alligators avec le temps, tu le trouves assez marrants à observer. Parfois, on dirait qu’ils sourient… ! Ah oui les bébés ils étaient trop craquants, c’est dur de résister à plus s’approcher, mais maman veille et elle ne rigole pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *