Visiter la Corse du Sud : 1 semaine sur l’Ile de Beauté

Visiter la corse du Sud

Depuis le temps qu’on voulait poser nos valises en Corse ! Nous avons décidé de partir visiter la Corse du Sud, parce que Pierre avait trouvé un magnifique hôtel de charme entre Porto-Vecchio et Bonifacio, l’Hôtel Version Maquis, un vrai bijou. Parfois ça suffit à faire pencher la balance… Et ce séjour en Corse du Sud nous a enchanté au-delà de nos attentes. Nous allons donc te livrer ici nos coups de cœur, nos incontournables et nos conseils pour t’aider à visiter la Corse du Sud en 1 semaine sans rien rater.

Que visiter en Corse du Sud en 1 semaine ?

Rentrons dans le vif du sujet : qu’avons-nous visité en Corse du Sud en 1 semaine et que ’est-ce que tu devrais voir durant ton voyage ou quelles activités faire ?

Déjà, en 1 semaine, il est vraiment difficile de visiter toute la Corse du Sud en voiture. Entre les virages et les nombreux très beaux points de vue, aller où que ce soit prend plus de temps qu’ailleurs. Après tout, c’est quand même les vacances, pas question donc de rouler avec ces œillères sans admirer les paysages. Souvent, c’est l’itinéraire qui est déjà une visite à lui seul. N’hésite donc pas à faire des stops photos sur le chemin. Pourtant c’est tout de même possible d’en voir une bonne partie et de s’en mettre plein les yeux sans stress.

Mais attention, il serait injuste de cantonner la Corse du Sud uniquement à des plages, car c’est bien plus que ça :

  • Les belles plages : Palombaggia à Porto-Vecchio, Rondinara et Sperone à Bonifacio, ou Pietrosella dans le golfe d’Ajaccio et bien plus encore.
  • Les jolies petites villes et villages : Bonifacio, Porto-Vecchio, Ajaccio, Sartène et Propiano.
  • Des sites naturels variés et de toute beauté : les calanques de la Catena, les calanques de Piana (oui oui, ça fait partie de la Corse DU SUD), les paysages de l’Alta Rocca, les îles Lavezzi, les îles Sanguinaires ou encore les Aiguilles de Bavella.
  • Des superbes randonnées dans le maquis corse ou sur les falaises, le fameux GR20, etc.. On a trouvé un site intéressant si tu veux plus d’idées de randonnées pour marcher la Corse du Sud.

Tu peux découvrir tous nos endroits visités ou que nous aurions souhaité visiter sur la carte ci-dessous :

Visiter la Corse du Sud

Visiter les villages de charme de Corse du Sud

Sartène, le petit village incontournable à visiter en Corse du Sud

Ne te laisse pas rebuter par l’apparente banalité de Sartène, car c’est sa vieille ville qu’il faut visiter. On s’y croirait au Moyen Âge, c’est vraiment sympa. Malheureusement au bout de 5 minutes, il a commencé à pleuvoir “comme vache qui pisse”. C’est le « risque » si tu pars visiter la Corse du Sud pendant 1 semaine, c’est que tu as moins de jours de latitude pour repousser une visite.

On a couru se réfugier dans une petite auberge au fond d’une ruelle charmante pour manger. On y a d’ailleurs très bien mangé, c’est le restaurant La Vieille ville. Comme la météo était partie pour que ce soit un après-midi de tempête avec la totale (déluge, vent, orages), on a dû partir (car il fallait rouler sur une route avec des millions de virages dans ces conditions). La ville est comme accrochée à sa colline et ses ruelles étroites tout en courbes et en granites lui confèrent un charme inimitable.

On sent qu’ici le temps s’est écoulé plus lentement qu’ailleurs et c’est très agréable. Sartène n’est pas longue à visiter, mais peut prendre un certain temps pour trouver une place de parking parce que le village n’a pas du tout été construit en pensant aux automobilistes.

Visiter Sartène en Corse du Sud

Visiter Porto-Vecchio, une des villes les plus réputées de Corse du Sud

On a eu droit à une visite particulière. À la base, j’avais proposé à Pierre d’aller au marché de Porto-Vecchio, mais en arrivant, il était déplacé et fortement réduit à cause de la course de caisses à savon au centre-ville. Donc, on décide de juste se balader. Il est 9h30.

Dans le centre du haut de la ville nous tombons sur une très belle épicerie, U Tavonu, avec des produits typiques de la Corse qui avaient l’air délicieux. La tenancière me vante leur liqueur de myrte. Je lui dis que je ne sais pas du tout ni à quoi ressemble le myrte, ni son goût, bien qu’on en entende parler depuis notre arrivée en Corse du Sud. Et c’est là que tout commence.

Elle appelle le patron (son fils ?) à qui elle demande de nous faire goûter ce produit typique. Comme il est 9h35, on lui précise : « juste une gorgée » « oui, oui, pas de problème ». On nous sert un petit godet de liqueur à la myrte, suivi d’un petit godet d’eau-de-vie de myrte, un autre à l’eau-de-vie faite avec la feuille de myrte « pour comparer » nous dit-il. Saches qu’on ne dit pas non à un Corse, jamais ! Après, il nous a “demandé” de goûter la fameuse liqueur à la châtaigne, ensuite on a dû jouer aux devinettes avec une autre liqueur, celle d’arbousier. Fini ? Non ! Il manquait le grand final avec la liqueur de clémentine.

Spécialités locales à Porto-Vecchio
Du coup, c’est la seule photo que j’ai…

Il est 9h50 et je suis grave pompette. Il est temps de visiter Porto-Vecchio. On se balade encore et comme c’est fête, il y a des chants corses dans toutes les rues. C’était trop beau et prenant (était-ce l’effet cocktail ?) ! Malheureusement, c’est tout ce que je peux te dire sur Porto-Vecchio. Après Pierre nous a ramenés (il tient mieux l’alcool). Pour plus d’informations pour visiter Porto-Vecchio, on t’invite à visiter le site internet suivant : Office de tourisme de Porto-Vecchio pour plus conseils. Ce que tu peux en retenir, c’est que c’est convivial la Corse. Ah et aussi que ça pourrait être bien de se faire accompagner d’un guide… avec le permis de conduire. Sinon, ne manque pas le fameux port de Porto-Vecchio, très animé et la belle plage de Palombaggia.

Visiter Bonifacio, la plus belle ville de Corse du Sud

Bonifacio c’est comme Porto-Vecchio, on en avait beaucoup entendu parler, car très connue, mais on savait que Bonifacio avait ce charme supplémentaire grâce à ses fameuses falaises. On te confirme, une fois sur place tu n’es pas déçu/e. Tu en prends plein la vue, les “waouh” ne cessent de sortir de ta bouche, bref, c’est une belle découverte et un des plus beaux lieux de Corse du Sud.

Heureusement que notre logement, l’Hôtel Version Maquis, se situait à une dizaine de minutes de Bonifacio, ceci nous a permis de bien profiter de la ville, de son joli port, de la Citadelle et de ses alentours pendant toute la semaine.

En plus des marches sur les falaises, il y a également des trésors à découvrir dans la ville de Bonifacio avec l’Escalier du Roy d’Aragon (un vrai coup de cœur). Tu peux aussi visiter l’église Sainte-Marie-Majeure, qui contient les reliques de Saint-Boniface, le saint patron de la ville. Et pour un panorama magnifique sur les falaises prends le temps de faire une balade en bateau, c’est un incontournable !

Falaises de Bonifacio en Corse du Sud

Visiter Propriano

Propriano, c’est spécial. On l’a vue depuis « en haut » elle et sa baie. On était sur la route et on avait une jolie vue sur la mer Méditerranée et Propriano. Par contre, on n’est pas descendu visiter la ville, alors qu’à la base ça faisait partie des projets. Comme on disait, t’es dans une partie de l’Ile de Beauté, vraiment spectaculaire. Les lieux de visites sont nombreux. Lorsque tu visites la Corse du Sud en 1 semaine, tu dois faire des choix, surtout quand le climat s’en mêle…

Si ton voyage en Corse est un peu plus long ou te permet de visiter cette petite ville, n’hésite pas. Elle est très appréciée, située à mi-chemin d’Ajaccio et de Bonifacio que tu peux arpenter à pied au milieu des façades couleur sable. Prends un moment pour flâner au port ou sur la plage. Si tu montes à l’église Notre Dame de la Miséricorde, il y a à ce qu’il paraît une vue plongeante sur les toits de la ville.

Visiter la Corse du Sud en parcourant l’Alta Rocca

En préparant notre séjour d’une semaine en Corse du Sud, j’avais repéré les Aiguilles de Bavella dans l’Alta Rocca. J’étais un peu réticente à y aller, car j’ai un vrai gros souci avec les routes de montagne, les ravins, les virages en montagne, l’altitude, etc. Bref, j’ai le vertige.

Cependant, visiter la Corse du Sud, ce n’est pas que le bord de mer et ça serait dommage de s’arrêter à la côte.

L’Alta Rocca c’est terriblement vaste et quand tu visites la Corse du Sud, tu ne peux pas l’ignorer, car ces montagnes tu les vois tout le temps, elles font partie du paysage et de la vie des Corses. C’est possible de parcourir l’Alta Rocca, beaucoup le font en randonnée ou à vélo. Nous, on l’a fait en voiture, car ça monte beaucoup et le climat s’annonçait plus ou moins clément pour une journée seulement, alors on en a profité. Direction Zonza et peut-être les Aiguilles de Bavella.

Les paysages sont magnifiques dans l’Alta Rocca, tu traverses plein de petits villages mignons comme tout (qui doivent être coupés du monde en hiver) en montant au grès de routes sinueuses, parfois très étroites et à flanc de montagne. Pour moi qui ai peur du vide, ce n’était pas une partie de plaisir.

Alta Rocca en Corse du Sud
Paysage de l’Alta Rocca

Une fois à Zonza (762 mètres d’altitude), je pensais mes souffrances routières enfin finies. On y voit déjà bien les Aiguilles de Bavella, qui d’ailleurs étaient là à trôner au-dessous de gros nuages noirs, ça faisait vraiment « l’antre de la bête », ou « le Mordore », il y avait un quelque chose d’un peu mystique et menaçant…

Aiguilles de Bavella depuis Zonza
Aiguilles de Bavella depuis Zonza

Après un petit arrêt dessert à Zonza (les émotions fortes doivent pousser à l’hypoglycémie), je propose d’aller jusqu’au col de Bavella (surement dû à l’effet euphorique du sucre ingurgité). Au début je n’ai pas regretté, la route est dans la forêt. Plus tard ça se gâte, beaucoup même ! La route est comme suspendue au bord de la montagne !

Visiter les Aiguilles de Bavella, l’incontournable de la Corse du Sud

Même si tu vois bien les Aiguilles de Bavella depuis Zonza, l’envie était grande de s’en approcher et on a eu raison ! Elles sont situées au cœur du Parc Naturel Régional de la Corse et tu vois vite que t’es effectivement dans une nature préservée.

Une fois arrivés au col de Bavella (1218 mètres), c’est sûr que les Aiguilles de Bavella sont encore plus impressionnantes vues de près, le détour valait le coup ! Là aussi, plusieurs randonnées sont possibles pour s’approcher des aiguilles. Si le climat est au beau fixe, n’hésite pas à en faire une pour profiter de la vue et du bon air.

De notre côté, on a pu profiter que peu de temps devant les Aiguilles, car le temps se gâtait vraiment et on nous avait conseillé de ne pas trop trainer en montagne, si l’orage arrivait.

Les aiguilles de Bavella dans l'Alta Rocca
Les aiguilles de Bavella en corse du sud

La route pour les Aiguilles de Bavella en passant par Zonza

J’ai repéré sur la carte les différentes routes pour éviter les plus sinueuses, eh bien tu sais quoi, j’ai réussi à me planter et on a quand même pris une route avec bien des virages (OK, il en faut me diras-tu, si on veut grimper).

En venant de Bonifacio, au premier giratoire en direction de Porto-Vecchio c’est la D859 jusqu’à Sotta, ensuite la D59 jusqu’à Levie. C’est Pierre qui conduisait, le pauvre…, il roulait à 30 km/h et moi j’étais blanche-grise-verte sur le siège passager le suppliant de ralentir encore plus. Jusqu’à ce qu’il me dise “Si je vais moins vite, on recule”, étant donné que ces propos étaient d’une grande logique, j’ai serré les dents, on a continué… Du coup, on a fait des stops réguliers, pour que je m’aère et pour prendre des photos, car le panorama sur la baie de Porto-Vecchio était saisissant (comme tu peux le constater sur la photo titre).

Ensuite, pour rentrer sur Bonifacio depuis les Aiguilles de Bavella, nous sommes repassés par Zonza, mais par une autre route plus soft. Elle nous a fait passer par L’Ospédale (c’était celle qu’on était censée prendre depuis le début !). Toutes les routes prises ont offert des panoramas splendides sur l’Alta Rocca et sur la baie de Porto-Vecchio.

Tu pourrais juste profiter de rouler dans cette partie de l’Alta Rocca et tu t’en mettrais plein les yeux à quasiment chaque contour.

Les randonnées en Corse du Sud

Tu pourrais passer ta semaine entière à randonner en Corse du Sud, tant il y a de sentiers et surtout tellement c’est magnifique !

Comme dit plus haut, on n’a pas pu faire de randonnée aux Aiguilles de Bavella à cause du climat.

On a profité de faire des marches autour de Bonifacio comme :

  • La marche le long des falaises (Campu Rumanilu & Pertusatu)
  • La balade dans le maquis : sentier de Strada Vecia

Pour notre séjour en Corse du Sud en une semaine, on voulait du repos, de la visite et de la marche avec de belles vues. Le pari a été réussi, malgré une semaine avec un peu de mauvais de temps et un peu de beau…

La petite randonnée de Roccapina

Un lundi matin, je dis fièrement à Pierre qu’on pourrait visiter la Casa di Roccapina. On y va, je suis contente de voir qu’il y a très peu de monde sur le parking et nous félicite de voyager hors saison. Oui, mais le lundi la Casa di Roccapina est fermée… Ceci expliquait cela.

Afin de ne pas avoir fait le déplacement pour rien et ayant eu la géniale idée de mettre nos chaussures de marche dans le coffre (au cas où), nous profitons pour partir faire la petite marche d’environ 30 minutes dans le maquis. Le sentier se situe juste sous la maison de l’autre côté de la route. Voilà une excellente mise en bouche pour visiter la Corse du Sud !

Après environ 15-20 minutes, on arrive à un belvédère, la vue y est absolument magnifique, les rétines en prennent un coup avec tout ce bleu, toute cette vue, bref toute cette beauté ! On prend de la hauteur et on y voit bien la baie, sans oublier la vue imprenable sur le Rocher du Lion. Tous les rochers sont en granit rose, ce qui contraste joliment avec le maquis bien vert. Durant la balade, on était censé voir un rocher en forme d’éléphant, mais avec Pierre on n’est pas du tout d’accord sur lequel de ces cailloux représente le pachyderme.

La balade de Roccapina au milieu des rochers
Le lion de Roccapina en Corse du Sud

Découvrir les plages de la Corse du Sud

Bien que la Corse du Sud ne soit pas faite que de plages, il faut tout de même avouer qu’elles sont réputées et bien belles.

Plage de Palombaggia et le Golfe de Santa Giulia

La route qui mène à la plage de Palombaggia et le Golfe de Santa Giulia est très belle. Il faut prendre la nationale qui longe la côte de Porto-Vecchio en direction de Bonifacio. Virages garantis ! Âmes sensibles s’abstenir ou roule la fenêtre ouverte. Régulièrement, tu y croises des points de vue magnifiques sur les plages de l’Ile de Beauté qui porte ici vraiment bien son surnom.

Un arrêt à la plage de Palombaggia s’impose. Elle est considérée à juste titre comme une des plus belles plages de France. Il faut dire que ses eaux cristallines bordées de granite sont vraiment grandioses. C’est un spectacle merveilleux par beau temps, car toutes les nuances de bleus semblent s’y être donné rendez-vous et faire contraste avec ce sable clair. Si tu viens en saison, viens vraiment tôt pour admirer la plage avant qu’elle soit pleine. La beauté de Palombaggia en fait un lieu plus que prisé et il serait dommage de ne la voir que recouverte de serviettes bain.

Plage de Palombaggia en Corse du Sud
Plage de Palombaggia

Après ta session plage et bronzage, je te conseille de faire un saut dans le Golfe de Santa Giulia, et à l’Étang de Santa Giulia. Ça vaut la peine d’y faire un crochet. On y a fait un arrêt très rapide, car le temps n’était pas de la partie. Mais heureusement, les plages de la Corse du Sud sont tellement belles, que même mi-gris, mi-bleu, mi-pluie, le paysage est superbe. Franchement, crois-nous, à des moments l’eau nous faisait clairement penser aux Maldives.

Golfe de Santa Giulia en Corse du Sud
Golfe de Santa Giulia
Etang de Santa Giulia en Corse du Sud
Etang de Santa Giulia

La balade de la Baie de Rondinara

Voici encore une des plus belles plages de France, rien que ça ! Sa forme de croissant de lune parfait, son eau cristalline et son sable clair en font un vrai paradis de la baignade qui invite au farniente. Hors saisons tu peux l’avoir entièrement pour toi au presque. Un régal.

Un conseil important : prévois un bon anti-moustique. Nous pensions avoir tout prévu, mais on avait laissé le nôtre à l’hôtel et nous l’avons vraiment regretté. À peine sortis de la voiture pour démarrer notre marche, et c’est comme si tous les moustiques de la Corse s’étaient donné rendez-vous devant notre coffre. Rien ne justifiait cette agression. Par contre, on a fait une rencontre super sympa en allant à la Baie de Rondinara.

Le Petit et le Grand Sperone

Parmi les plus belles plages du pays ? Eh oui ! encore ! À mois de 30 minutes de Bonifacio, ces 2 plages sont de vrais bijoux. Si tu comptes faire plusieurs jours de plage lors de tes vacances en Corse du Sud, tu auras un vaste choix ! À toi de faire ton propre classement de la plus belle plage de Corse du Sud ;o)

Que visiter en Corse du Sud pour ne rien manquer ?

Visiter la Corse du Sud en 1 semaine pourrait être “suffisant” si la météo est bonne et que tu axes ton séjour essentiellement sur la visite. Avec la pluie pendant la moitié du séjour, on a dû raccourcir bien des visites et en supprimer d’autres. Parfois, on n’a pas pu visiter certains endroits parce qu’ils étaient infestés de moustiques, bref que des bonnes excuses ;o) !

En plus des endroits que nous avons visités et mentionnés ci-dessus, on te donne quelques autres lieux qu’on aurait encore voulu visiter en Corse du Sud.

L’Hermitage de la Trinité

Céline à notre hôtel Version Maquis, nous avait chaudement recommandé cet endroit, mais à la fin de nos vacances. On pouvait y aller en voiture, mais c’était sacrément caillouteux. Comme nous avions 2h de route pour aller à l’aéroport d’Ajaccio, nous avons jugé raisonnable de ne pas aller risquer de crever nos pneus juste avant le départ. À ce qu’il paraît, il y a une vue magnifique sur la côte, le maquis et Bonifacio au loin.

Les cascades de Piscia di Gallu

Dans l’Alta Rocca, sur la route de Zonza à L’Ospédale, il y a une balade d’une heure pour voir les cascades. Là aussi les moustiques nous ont bondi dessus (l’anti-moustiques était toujours bien confortablement à l’abri dans la chambre…) et il faisait assez froid en pleine forêt (on n’avait pas prévu d’habits assez chauds).

Donc conjugués au fait que perso, j’avais traversé toutes les couleurs de l’arc-en-ciel à cause de mon vertige et que Pierre était crevé de 3h de virages avec une angoissée sur le siège passager… (pour ma défense je ne me suis pas dégonflée), on a laissé tomber. Cela dit, avec un bon répulsif à moustique et un climat clément, ces cascades au milieu de la Corse du Sud doivent être superbes !

Le site archéologique de Cucuruzzu

Le temps de redescendre des Aiguilles de Bavella, la caisse était fermée (l’entrée n’est plus accessible 2h avant la fermeture). Pour plus d’informations sur ce site archéologique c’est ici : site archéologique de Cucuruzzu.

Visiter les îles Lavezzi, un des bijoux naturels de Corse du Sud

À cause du climat, nous avons dû faire des choix. Les îles Lavezzi ont juste l’air d’être une splendeur de la nature, le genre d’endroit où tu fais exploser ta rétine tellement c’est bleu, c’est beau ! Mais on aurait dû consacrer une journée complète à visiter la réserve naturelle des îles Lavezzi. Si on avait eu du soleil toute la semaine, on n’y aurait même pas réfléchi, mais juste foncer !

Partir sur les traces de Napoléon à Ajaccio

Ajaccio est sans doute un incontournable pour ceux/celles qui souhaitent partir sur les traces du plus célèbre des Corses : Tino Rossi ? Non ! Napoléon bien sûr, même s’ils ont bien comme lieu de naissance commun la ville d’Ajaccio. Il existe des lieux emblématiques à visiter comme sa maison, son église de baptême ou le tombeau de la famille et bien d’autres. À voir le temps d’une demi-journée, pourquoi pas ? Si tu le souhaites, tu peux aussi le faire un guide, c’est un bon moyen pour rendre tout ça plus vivant et plus instructif encore.

Et pourquoi ne pas rester un peu plus longtemps pour faire une croisière jusqu’aux îles Sanguinaires ? Cet archipel, classé et protégé est un havre de paix pour la faune et un paradis pour les photographes en tout genre. C’est aussi un très bon endroit pour admirer le Golfe d’Ajaccio. Il est possible d’accoster sur la plus grande des îles Sanguinaires, l’île Mezzu Mare ou grande Sanguinaires et de monter sur son phare pour un panorama magnifique.

Dans ma lubie surréaliste, j’ai cru qu’on pourrait éventuellement tenter une visite d’Ajaccio et quelques alentours, mais ça n’aurait plus ressemblé à des vacances…

Découvrir Bastia

Oui, oui, Bastia n’est pas en Corse du Sud, c’est clair. Mais Bastia c’est beau alors on a hésité. Et comme c’est à 3 heures de route de Bonifacio, on a finalement laissé tomber. 6 heures aller-retour, c’est trop pour 1 semaine de vacances, à notre avis. On te conseille plutôt de revenir et de faire des vacances en Corse du Nord (peut-être à Calvi) et quelques visites au nord de la Corse du Sud, tu nous suis ?

La région est riche. Au départ Calvi tu peux facilement atteindre l’Espace naturel de Scandola. Si tu n’as jamais entendu parler de Scandola, c’est un lieu qui abrite des espèces comme l’aigle royal ou la plus grande chauve-souris d’Europe, mais aussi des dauphins. Car la réserve de Scandola c’est 1000 hectares en mer pour « seulement » 900 sur terre. La réserve est d’une telle richesse naturelle, qu’elle est classée à l’UNESCO

Plus près de Bastia, il y a aussi le fameux Cap Corse qui mériterait à lui seul un article… Et ça tombe bien, car on parle du Cap Corse dans un autre article sur notre blog.

Visiter la Corse du Sud : infos pratiques de notre voyage

Comment aller en Corse du Sud ?

Nous avons fait ces vacances un peu avant la haute saison touristique, donc le seul aéroport desservi était Ajaccio. Nous sommes partis de Bâle, mais suivant où tu habites Paris, Lyon ou Marseille, c’est peut-être un autre aéroport qui sera plus pratique. Une fois à Ajaccio, on a loué une voiture pour notre semaine en Corse du Sud.

Quand partir en Corse du Sud ?

Partir en mai, comme nous, c’est bien, car la Corse du Sud est encore très verte et pleine de fleurs. Par contre, la météo reste une loterie en mai. Nous avons eu 50% de pluie et 15-20 degrés, mais 2 semaines plus tôt c’était ciel bleu et 25 degrés (team pas de bol).

Il y a peu de touristes, ce qui facilite vraiment la circulation et les parcages (un luxe).

En revanche, si tu compter prendre une voiture de location sur place, pense à t’y prendre bien à l’avance pour assurer le coup et espérer l’avoir à un bon prix.

Où loger pour des vacances en Corse du Sud ?

Comme on te l’a dit, c’est le logement qui nous a amenés sur l’Ile de Beauté. Pierre a trouvé un vrai petit bijou, l’Hôtel Version Maquis, donc tu peux lire notre article ici : hôtel de charme corse, Version Maquis.

Comme on était tombé sur une belle offre, on a réalisé qu’on pouvait caser 7 nuits en Corse du Sud. Les hôtels ne manquent pas dans la région, mais j’avoue que là, on est vraiment bien tombés.

Tu pourrais décider de faire un road trip en Corse du Sud, avec un itinéraire qui te demande de changer chaque nuit. À mon avis en termes de visites, tu pourras voir plus de choses. En l’occurrence, même fans de road trip, on recherchait avant tout le calme et des vacances.

Divers

  • Si tu prévois de faire du bateau et que tu es un peu sensible aux vagues, prévois des médicaments. Il y a pas mal de vent hors saison et ça peut vite remuer. Ça serait dommage de gâcher une excursion en bateau en la passant la tête dans un sac.
  • 6 jours/7nuits c’est bien pour visiter la Corse du Sud. On pourrait autant faire 3 jours pour une virée romantique ou 2 semaines pour des vacances sans s’ennuyer.
  • Les prix sont chers pour la France, mais relativement identiques à la Suisse. Quant aux parkings, ils sont hors de prix dans tous les lieux touristiques. Il faut donc bien prévoir ça dans son budget ou décider d’y laisser son rein.

Visiter la Corse du Sud, c’est aussi adopter la culture de la conduite !

On l’avait déjà entendu et bien c’est vrai ! Quoi donc ? Qu’en Corse, il ne faut pas compter en kilomètres, mais en temps ou en virages. Garde bien ça à l’esprit, sans quoi un séjour sur l’île de Beauté rimera avec course contre-la-montre.

Selon nous, Il y a 3 limitations de vitesse :

  1. L’officielle, qui est mentionnée sur les panneaux et identique à celle du reste de la France.
  2. Celle pour les touristes, non officielle celle-ci, mais fortement recommandée pour garder son repas à sa place dans son estomac tout au long du voyage.
  3. Celle pour les Corses, non officielle également, elle semble n’avoir pour seul but que d’affirmer à coup de km/h que personne ne peut leur dicter comment rouler. Elle est valable sur toutes les routes de Bastia à Bonifacio et de Calvi à Porto-Vecchio.

Une fois ces précisions apportées, tu apprécieras certainement à sa juste valeur les petites aires d’évitement parsemées régulièrement sur la droite. Leur seule fonction semble être permettre aux touristes d’y planquer leur voiture et dégager le passage et ne pas faire baisser la moyenne de vitesse des insulaires.

Épingle cet article sur Pinterest pour le conserver

Visiter la Corse du Sud Pinterest 3 photos
Visiter la Corse du Sud Pinterest
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *