Que faire à Lugano ? 13 idées de visites et adresses gourmandes

Parc San Michele à voir à Lugano

Que faire à Lugano au Tessin ? Entre le lac de Lugano, les Monte Brè et Monte San Salvatore, le centre-ville historique, sans oublier Morcote et autres villages de charme, il y a tant à découvrir. Et ce n’est que le début ! Lugano est un trésor niché dans un magnifique écrin. Avec ses plantes tropicales, ses palmiers et ses délicieux gelati, un air de Dolce Vita flotte dans ses rues. Entre la Lombardie à portée de main et l’italien chantant dans les rues, la Suisse italienne mérite vraiment son nom. Dépaysement garanti ! À notre arrivée, on a été scotché et le charme a duré tout au long du séjour. Moins sauvage que les Grisons, plus dépaysant que l’Oberland bernois, Lugano est un petit trésor !

Spoiler alert : pendant ce séjour nous avons monté/descendu environ 4’000 marches d’escalier. On doit avouer qu’à notre retour, nous avons dû prendre un peu de repos pour nos articulations quarantenaires… On te conseille de bonnes chaussures et de la pommade…

Que faire à Lugano ? Où se balader à Lugano ?

Voici un résumé de nos activités à Lugano. Tu trouveras tous les détails dans l’article.

  1. Visite du centre-ville
  2. Balade au bord du lac de Lugano
  3. Découverte du street art
  4. Parc Ciani, Parc San Michele
  5. Monter au Monte San Salvatore
  6. Randonnée Monte San Salvatore – Ciona – Carona – Morcote
  7. Visite de Morcote
  8. Panorama au Monte Brè
  9. Visite du village de Brè
  10. Balade sur le Sentier des Oliviers
  11. Visite de Gandria
  12. Petit tour en bateau sur le lac de Lugano
  13. Déguster les spécialités locales

Pour plus d’idées d’excursions, c’est par ici : activités à Lugano

Que faire à Lugano : programme jour par jour

Voici notre programme jour par jour de notre séjour à Lugano (4 nuits) sans voiture. Nous avons eu des journées bien occupées, mais pas stressantes. Le rythme était tranquille, afin qu’on puisse vraiment prendre notre temps tout en visitant les « incontournables » de Lugano.

Jour 1 (arrivée en train vers 16h)

  • Balade au bord du lac de Lugano
  • Découverte du centre-ville
  • Souper dans un délicieux grotto

Jour 2

  • Montée au Monte San Salvatore
  • Randonnée bien corsée du Monte San Salvatore jusqu’à Morcote
  • Visite de Morcote
  • Retour à Lugano en bus

Jour 3

  • Montée au Monte Brè
  • Visite de Brè
  • Repas de midi dans un très bon grotto
  • Promenade sur le Sentier des Oliviers
  • Découverte de Gandria
  • Retour à Lugano en bateau
  • Dégustation d’une délicieuse glace en admirant le paysage

Jour 4

  • Moment sympa au Parc San Michele
  • Découverte du street art de Lugano
  • Photos du cœur historique
  • Lunch au bord du lac
  • Petit café dans un lieu emblématique
  • Balade tranquille dans les ruelles de Lugano
  • Souper dans le même délicieux grotto que le jour 1

Jour 5 (jour du départ à 10h)

  • Aller au centre-ville pour acheter un pique-nique
  • Renter à Lausanne en train

Comme tu peux le constater, il y a de quoi faire à Lugano ! Si tu as plus de temps, tu peux également visiter le Swissminiatur (à Melide) et le Musée suisse des douanes (à Cantine di Gandria, de l’autre côté du lac). Il y a aussi plusieurs sommets dans les environs comme le Monte Generoso, Monte Tamaro ou Monte Lema.

Visiter la vieille ville de Lugano
Les rues colorées du centre historique de Lugano

Que faire à Lugano pour bien commencer ? Visite du centre historique

Une des premières choses à faire à Lugano est d’arpenter son centre-ville. Il n’est pas très grand, donc tu auras très vite un aperçu de son charme méditerranéen et de son glorieux passé. Partout, de jolies ruelles colorées, d’anciens édifices finement décorés, des boutiques raffinées, ainsi qu’une multitude de bars et restaurants. Se balader dans le centre historique de Lugano nous a presque téléportés en Italie. Il faut dire que le Tessin n’est Suisse que depuis 1803…

Une fois n’est pas coutume, l’idéal pour découvrir ce centre-ville est de déambuler. Balade-toi tranquillement au fil des ruelles et des senteurs. Et surtout, n’oublie pas de lever régulièrement la tête, car certaines façades valent le coup d’œil.

Voici les principales places et rues à découvrir :

  • Piazza della Riforma : la grande place de Lugano, avec beaucoup de terrasses
  • Piazza Luini : pour son panorama et le LAC
  • Piazza Cioccaro avec ses arches et ses boutiques
  • Via Pessina : rue du shopping avec toutes sortes de magasins de la Coop aux marques de luxe ; c’est ici que tu trouves l’épicerie fine Gabbani (infos plus bas)
  • Via Nassa : une rue commerciale avec de belles arcades dans le coeur historique de Lugano
  • Via Cattedrale : très charmante en dénivelé, qui rallie le haut de la ville avec la Piazza Cioccaro
  • Via della Posta
  • Cathédrale de San Lorenzo : pas loin de la gare et en haut de la Via Cattedrale, elle domine une vaste terrasse ; depuis là, tu admires le lac et les toits de la ville.

En contraste total avec le centre historique de Lugano, mais à 2 pas à peine, tu peux découvrir le LAC (Lugano Art & Cultura) sur la Piazza Luini. Dans cet édifice qui évoque une proue de bateau, se trouve le nouveau centre culturel de Lugano avec le Museo d’arte della Svizzera italianna (MASI), une salle de concert, etc. Le hall serait intéressant à voir. Le bâtiment ferme à 18h00, à 17h55 les portes étaient déjà closes = tant pis pour nous. Cela nous a permis de découvrir une petite place cachée juste à côté. Face au LAC (le bâtiment) et le lac (l’eau) dans ton dos, sur ta droite, il y a un petit passage qui mène à Santa Maria degli Angioli et à un cloître rénové. C’est très paisible.

Piazza della Riforma à voir à Lugano
Piazza della Riforma au centre de Lugano
Architecture vieille ville de Lugano
Architecture du coeur historique de Lugano
Via Pessina vieille ville de Lugano
Via Pessina
Vieille ville de Lugano

Parcs de Lugano (Parc Ciani, Parc San Michele, etc.)

Dans les choses à faire et à voir à Lugano, tu ne dois surtout pas oublier de consacrer du temps à ses espaces verts, qui sont vraiment bien aménagés et offrent souvent de beaux points de vue. Comme il y en a beaucoup, on a fait le tri pour toi :

  • Parc Ciani : un immense jardin célèbre, au bord du lac de Lugano. Effectivement très sympa, avec des petits chemins serpentant autour de la Villa Ciani. Nous ne sommes pas tombés sous son charme. Peut-être parce que nous étions fin février et qu’il y avait peu de fleurs et des travaux… Pourtant, il faut lui donner sa chance, car il est considéré comme un des plus beaux de Suisse. Sans doute à la belle saison et hors des week-ends où les gens s’y pressent en masse.
  • Parc San Michele : situé à Castagnola, adjacent à Lugano, voir ci-dessous.
  • Parc del Tassino : celui-là, on l’a loupé, car pas trouvé… pourtant, il n’est pas loin de la gare. Parfois pendant qu’on est en goguette il se passe des choses étranges… comme un shutdown du cerveau. Bref, un beau coup d’œil sur le lac et les montagnes et une petite tour rose (la Tour Enderlin).
  • Parc panoramique Paradisio : si tu vas à pied au Grotto Morchino (voir sous « bonnes adresses »), tu peux y faire un petit détour pour profiter de la vue.
Parc Ciani à voir à Lugano

Parc San Michele – la plus belle vue sur Lugano

Il faut absolument que tu ailles au parc San Michele, la vue est sublime ! Ça serait une de plus belle de Lugano. Nous, on approuve à 100%. Il se situe plus précisément à Castagnola, au pied du Monte Brè.

Le coin est joli avec des fleurs, des arbustes joliment coupés et quelques bancs. En plus, quand on y était c’était très paisible. Un lieu idéal pour faire une pause ou prendre un bain de soleil.

La terrasse panoramique se trouve derrière la chapelle et depuis là, tu peux admirer la baie de Lugano et le Monte San Salvatore.

Vues depuis parc San michele à Lugano
Vues depuis le Parc San Michele

Comment aller au Parc San Michele

Il est un peu à l’écart de Lugano, donc pour accéder tu as 2 options :

– À pied depuis Lugano : environ 40 minutes depuis le centre-ville (2.5 km)
– En bus : le 12 qui va à Brè Paese, arrêt Castagnola/Salita Olivi
– Tu peux également accéder par la Via Salute qui continue sur Salita dei Castagni

Balade au bord du lac de Lugano (Lungolago di Lugano)

L’incontournable des incontournables des choses à faire à Lugano : se balader le long du lac, idéalement une glace à la main (tu trouveras la meilleure adresse plus bas). Il y a une vraie douceur de vivre, en plus du panorama très agréable sur toute la baie qui va du Monte Brè au Monte San Salvatore.

Tu peux prendre le tronçon d’où tu veux. Le Lungolago di Lugano va du Parc Ciani à Paradisio, où il y a un jet d’eau. En tout, compte environ 30 minutes à pied (sans les pauses photo) et un peu plus de 2 km. La promenade est idéale, avec un chemin plat et large, ponctué de bancs et de belvédères.

Peu avant Paradisio, tu passes une allée d’arbres (qui doit être vraiment charmante au printemps), avec une sculpture du buste de Washington.

Bord du lac lungolago à Lugano
Lac de Lugano et Monte San Salvatore
Lungolago balade bord du lac à Lugano

Street art de Lugano

En faisant mes recherches sur que faire à Lugano, j’ai été surprise de découvrir qu’il y avait tout un street art à travers la ville. Pour plus d’infos, c’est par ici : Street art Tour Lugano.

Les fresques ne sont pas dans un quartier dédié, mais dans différents endroits de la ville. C’est un véritable parcours artistique qui te permet de visiter Lugano autrement.

Pour notre part, nous nous sommes concentrés aux fresques du centre-ville et ceux autour du Parc Ciani. Ça nous a pris environ 2h. On a bien aimé. Il faut dire que c’est notre truc de visiter les villes sous l’angle du Street art.

=> Sur le site internet, il est compliqué d’imprimer un véritable parcours street art. Il faut passer à l’Office du tourisme qui est sur la Piazza della Rifroma, et ils te donnent un document avec toutes les fresques et un plan.

Street art à Lugano fresques

Panorama au Monte Brè et visite du village de Brè

Le Monte Brè domine la ville avec ses 925 mètres. C’est la montagne qui se situe à ta gauche quand tu es face au lac. C’est également le point de vue qu’on m’a le plus recommandé. Maintenant qu’on y est allé, je comprends mieux pourquoi ! Ajoute à cela un petit village bucolique à découvrir et ta matinée est faite !

Si tu fais l’aller-retour en funiculaire, une bonne demi-journée suffit pour cette excursion.

Panorama du Monte Brè

La vue depuis le Monte Brè est déjà un argument suffisant pour y monter. Depuis le belvédère (à 5 minutes de la station du funiculaire), tu vois Lugano et sa baie, le Monte San Salvatore, le lac et le barrage de Melide. Un panneau panoramique indique les sommets que tu vois alentour, dont un petit bout du Monte Generoso (un autre sommet panoramique impressionnant).

Monte Bre et son panorama à voir à Lugano
Vues depuis le Monte Bre_à faire à Lugano
Vues depuis le Monte Brè

Funiculaire pour Monte Brè

Le funiculaire (inauguré en 1908) se prend à Cassarate ou à Suvigliana. Concrètement, un premier funiculaire mène de Cassarate à Suvigliana (toutes les 15 minutes). Ensuite, à Suvigliana, il y a les caisses pour prendre le billet pour le reste de la montée, ainsi que le 2ème funiculaire pour le Monte Brè (toutes les 30 minutes).

Le prix coûte CHF 25.- par personne aller-retour / CHF 12.50 par personne aller-retour avec demi-tarif.

Visite du village de Brè

Depuis Monte Brè, il faut prendre la direction de Brè par les escaliers. Plus de 850 marches te séparent du village (comptées personnellement par Pierre et son toc). En cours de route, tu passes par un belvédère qui offre un très joli aperçu du bourg et d’une partie du lac de Lugano.

Brè a tout du village rural. De prime abord, il ne dégage pas de charme particulier. En s’approchant, on découvre un village tout en pierre, avec des ruelles pittoresques biscornues et des sculptures dispersées à travers le village. Plusieurs artistes vécurent ici, d’où sa réputation de village artistique. Nous ne l’avons pas visité, mais par exemple, le musée Wilhelm Schmid attire de nombreux touristes.

  • Grotto Castagneto : on te parle de ce grotto dans « nos bonnes adresses » plus bas, mais c’est à Brè que tu trouves ce délicieux restaurant. Une halte idéale pour manger à midi.
Vue sur Bre et lac de Lugano
Chemin menant à Brè et belvédère sur le paysage
Visite de Bre à faire à Lugano
Village de Brè tout en pierre

Arpenter le Sentier des Oliviers

Voici un autre incontournable à Lugano : le Sentier des Oliviers. Ce petit sentier interdit à la circulation est connu jusqu’à Lausanne. Il fallait qu’on y aille. Comme son point d’arrivée/de départ est à Gandria, c’était une occasion en or de visiter ce petit village plein de charme.

Le Sentier des Oliviers est situé entre Castagnola et Gandria. Tu le prends dans le sens que tu veux. Sur 3.3 km, tu arpentes un chemin plaisant longeant le lac, au milieu des palmiers, des figuiers de barbarie et des oliviers. En cours de route, il y a plusieurs panneaux explicatifs sur les oliviers et leur vie. Le sentier en lui-même est charmant, plat et bien entretenu.

C’est vraiment paisible, beau et agréable. Ça colle parfaitement avec l’atmosphère du coin.

Balade sur le sentier des oliviers_à faire à Lugano
Sentier des Oliviers
Maison sur sentier des oliviers à Lugano
Maison sur le Sentier des Oliviers

Visite de Gandria

Un village tout mignon et très photogénique. Moins connu que Morcote, mais pas moins joli, Gandria est accroché à flanc de montagne, au pied du Monte Brè, au bord du lac de Lugano. Un village pittoresque, aux ruelles charmantes, colorées et étroites (tu ne croises pas beaucoup de voitures…). Tu ne peux pas louper l’église de San Vigilio, qui se démarque des autres maisons. Depuis là, tu te laisses descendre au bord du lac pour prendre le bateau qui te ramène à Lugano (nous avons pris les billets dans le bateau). Un vrai plaisir ! Compte 1 heure ou plus pour visiter Gandria.

Monte Brè – Gandria à pied

Il y a un sentier qui part du Monte Brè pour arriver à Gandria à pied, c’est le sentier « Nature et archéologie ». J’avais hésité à le faire, mais l’Office du tourisme me l’a déconseillé à cause de la très forte pente. Vu que je me remettais de blessures à la suite d’une chute, ils m’ont dit que je risquais de vraiment me faire mal.

Centre de Gandria Que faire à Lugano
Ruelles de Gandria Visiter Lugano
Gandria depuis le lac de Lugano
Gandria depuis le bateau

(Petit) Flop au Monte San Salvatore et randonnée jusqu’à Morcote

Le Monte Salvatore, c’est le « Pain de Sucre » de Lugano. C’est vrai qu’il y a quelque chose… Quand tu es à Lugano face au lac, c’est le mont qui est sur ta droite et qui surplombe le quartier de Paradisio. Un véritable incontournable de la ville, où une fois au sommet à 909 mètres, un panorama à 360° s’offre à toi. Tu peux y monter par une randonnée bien raide ou alors en funiculaire.

Lors de mes recherches, j’avais regardé comment combiner dans la même journée la visite du Monte Salvatore et Morcote. La solution était toute trouvée : un sentier de randonnée part du Monte Salvatore et mène à Morcote en 3h35 (c’est la théorie), en suivant la crête à travers la forêt du Monte Arbòstora.

Après un coup de file à l’Office du tourisme, on m’a assuré que le sentier descend en pente raide au début, puis en pente douce. Ça aussi, c’est la théorie tu peux nous croire. Le chemin est carrément accidenté sur le premier kilomètre et plus ou moins casse-pattes sur le reste du trajet. Chaussures de marche indispensables.

Bon, la rando a été un peu plus difficile que prévu, mais au final, c’était vraiment chouette. Ah oui, on a oublié de te préciser que pour pimenter le tout, la dernière partie pour rejoindre Morcote se fait avec des escaliers… 1’200 escaliers…

Panorama Monte Salvatore : « Top of Lugano »

Surnommé le « Top of Lugano », le panorama du Monte San Salvatore était prometteur. Une fois sortis de la petite gare funiculaire, on arrive face à la terrasse panoramique du restaurant. On prend quelques photos, mais on n’est pas convaincus par la vue.

On cherche un peu, on voit un panneau « Plateforme panoramique ». On y court : déception également. Bon… On voit ensuite des escaliers et des panneaux indiquant « musée » et « église ». Étant blessée, on évitait de me faire monter des escaliers inutilement. On n’avait aucune envie d’aller au musée ni à l’église. Il n’y avait aucun panneau indiquant « panorama » ou même « belvédère », alors, on s’est dit tant pis, débutons la randonnée.

Cette histoire de vue un peu « nulle » me chipotait quand même pas mal… Quelques jours plus tard, je réalise qu’en fait, il fallait prendre ces fichus escaliers qui mènent à l’église et que c’est là-haut qu’il y a un vrai panorama. Mais RIEN ne te l’indique ! Donc, ne fais pas comme nous : PRENDS CES ESCALIERS !

Si tu veux avoir une idée des réelles vues, tu peux les voir ici : panorama Monte San Salvatore.

Vue depuis Monte San Salvatore à Lugano
Sommet du Monte San Salvatore « Top of Lugano »

Funiculaire Monte San Salvatore

Le funiculaire se prend à Paradisio. Depuis Lugano, soit tu y vas à pied en prenant le chemin qui borde le lac, c’est environ 20-25 minutes. Sinon, il y a des bus et le train.

Le funiculaire part toutes les 30 minutes et la montée dure un peu moins de 15 minutes. En cours de route, il faudra changer de funiculaire (juste en face, impossible de te tromper).

Nous étions hors saison, donc le matin, on est arrivés à 9h40 pour prendre nos billets. La gare est une sorte de chalet assez déroutant au Tessin. On était quasiment seuls. En haute saison, c’est peut-être une autre limonade.

Tarif aller uniquement : CHF 23.- par personne / CHF 11.50 avec le demi-tarif.

Randonnée du Monte San Salvatore jusqu’à Morcote

Depuis le Monte San Salvatore, cette marche débute avec une descente raide et sur un chemin accidenté à travers la forêt, principalement faite de châtaigniers. Comme on te l’a dit plus haut : attention les genoux, ça commence fort ! Jusqu’à Ciona, le premier village, il faut compter une petite heure. La rando n’offre pas beaucoup de vues, on apprécie donc qu’elle soit ponctuée de villages photogéniques.

À Ciona, on fait quelques photos, c’est très petit, mais charmant.

Visite de Ciona_à faire à Lugano
Ciona

Les chemins sont bien indiqués, on prend la direction de Carona sur un chemin de terre, toujours à travers la forêt.

30 minutes plus tard, arrivée à Carona, où on prend un petit moment pour regarder et photographier le village. Ensuite, c’est au parc panoramique San Grato que la visite continue (20 min à pied depuis Carona).

Rue de Carona_à voir à Lugano
Ruelle de Carona
Visite de Carona_à faire à Lugano
La jolie Carona

Depuis le San Grato, le sentier continue direction Morcote. Prochaine étape : Alpe Vicania. Ce lieu est un espace naturel protégé, qui doit être très sympa en saison. Toutefois, même si le restaurant était fermé, les gens se mettaient tranquillement un peu par-ci par-là pour une pause au soleil.

Dernière ligne droite pour Morcote. Les 1’200 marches sont pour bientôt. Nous continuons toujours à travers la forêt. On amorce le versant sud et le paysage à travers les arbres est très prometteur.

Ça y est, les marches sont là. Au début, soit tu fais comme moi : « Vide ton cerveau, oublie le nombre et descend ». Ou à la méthode de Pierre : « Trop cool je vais toutes les compter ! ». Entre nous, il dit ça, mais je crois que son cerveau un peu obsessionnel ne lui laisse pas le choix. Bref, choisis ton combat.

En fin de randonnée, il se produit 3 choses :

  1. Des points de vue vraiment magnifiques sur le lac, la région et les toits du village. C’est totalement dépaysant. À ce moment-là, on se croirait en Côte d’Azur ou à Monaco.
  2. Tes genoux/hanches commencent à te faire vraiment très mal…
  3. Le soleil tape vraiment fort de face

Te voilà prévenu/e.

Infos randonnée Monte San Salvatore – Morcote

– Temps total : 5h30, avec les passages dans les villages, la pause pique-nique au parc San Grato et un détour aller le voir
– Longueur : 9.2 km
– Dénivelé : +330/-940
– Difficulté : c’est une randonnée de montagne, classée T2. Des bonnes chaussures de marche sont indispensables. Il n’y a pas de difficulté technique, mais le début est très raide et il faut gérer les escaliers à la fin. Donc si tu as des problèmes de genoux, de dos ou de hanche, passe ton chemin.

Randonnée Monte Salvatore Morcote_à faire à Lugano
Escaliers et points de vue peu avant d’arriver à Morcote

Parc San Grato

Ce qui est très connu à Carona, c’est le parc panoramique San Grato. Je pense qu’il faut bien lui consacrer 1 à 2 h. Pour notre part, nous y avons pique-niqué et fait un petit tour. Il y a des points de vue à aller chercher, mais cela demande des montées assez raides. J’ai préféré garder ce qu’il me restait d’énergie pour le reste de la journée et Pierre était un peu dans le même état.

Vue parc San Grato à Carona_que faire à Lugano
Parc San Grato et ses différents sentiers didactiques

Visiter Morcote, un des plus beaux villages de Suisse

Une petite merveille nichée là, à flanc d’une montagne tombant abruptement dans le lac de Lugano. La scénographie est photogénique à souhait ! Comme tout le reste du village d’ailleurs.

Élu plus beau village de Suisse en 2016, Morcote se visite à pied, déambulant dans les jolies ruelles colorées et grimpant les 400 escaliers qui mènent à l’église Santa Maria. Heureusement, si comme nous tu arrives depuis en haut, tu descends ces escaliers qui font partie des 1200 marches évoquées plus haut. On va être francs avec toi, si tu vas à Morcote, d’une manière ou d’une autre, tu vas avaler de l’escalier en grande quantité.

On a 3 conseils pour ta visite de Morcote :

  1. Juste déambuler dans le village
  2. Manger une glace au bord du lac (adresse plus bas)
  3. Éviter les fortes chaleurs vu les escaliers qui t’attendent

Même si le mieux est de te laisser vivre, voici quelques repères pour ta découverte :

  • Église Santa Maria del Sasso : tu ne peux pas la louper, son clocher se démarque du village ; depuis la petite place, la vue sur le lac de Lugano est vraiment magnifique, il y a un vrai air de Méditerranée.
  • Sagraa da Sant Antoni (devant l’église du même nom) : une jolie place avec un panorama époustouflant.
  • Parc Scherrer : notre déception du voyage. Il est gratuit, mais fermé en basse saison ; on s’est donc retrouvé face à une barrière (ouvert de mars à octobre). Pourtant, c’est un incontournable du village.
  • Prendre une glace à La casa del gelato face au lac (Piazzetta di Fossati) : ça n’a l’air de rien, mais qu’est-ce qu’elles sont bonnes ! C’était la gourmandise parfaite après cette longue randonnée. On s’est installé au bord du lac, pieds nus, et on a savouré la Dolce Vita tessinoise, en s’excusant auprès de nos pieds…
Panorama depuis Morcote_à faire à Lugano
Ruelles de Morcote_à voire à Lugano
Les jolies ruelles de Morcote

Comment aller de Lugano à Morcote ?

Le moyen le plus prisé pour s’y rendre est le bateau. Le bateau permet de profiter d’un petit tour sur le lac de Lugano et d’apprécier le village depuis le lac. C’est une des photos de Morcote la plus vue et revue.

Si tu es sur les horaires de haute saison pour les bateaux, ceci ne posera aucun problème. Si comme nous, tu y vas en février et que le dernier bateau est à 15h20, il va falloir trouver une autre solution : le bus.

En résumé, voici comment te rendre à Morcote :

  1. En bateau depuis Lugano (horaires ici, tu arrives sur la page d’accueil, car les horaires changent selon haut/basse saison), environ 50 minutes ;
  2. En bus (horaires ici), environ 40 minutes ;
  3. À pied depuis Carona ou Monte Salvatore (la randonnée que nous avons effectuée).

Que faire à Lugano : déguster les spécialités locales

Quand on entend parler du Tessin, on évoque souvent les plats tessinois. On se réjouissait autant de découvrir Lugano et sa région que la gastronomie locale. Autant te le dire tout de suite, on n’a pas été déçus.

Il faut avoir en tête que le Tessin est un territoire rural. Malgré le faste qu’on peut voir dans les villes, ça reste une région modeste. Il ne faut pas s’attendre à des farandoles de je ne sais quoi comme spécialités. Voici un aperçu des spécialités locales qu’on te conseille de goûter et idéalement dans un grotto :

  • Polenta : LE plat. Tu la trouveras partout et à toutes les sauces. Celle qu’on nous a servie n’était pas du tout celle qu’on cuisine nous. Elle était « complète ». Bref, à déguster pour elle-même ou accompagnée de lapin (coniglio), al ragù (sauce à base de viande), al brasato di manzo (du bœuf cuit longtemps et lentement) ou aux champignons ;
  • Luganighetta : une délicieuse saucisse typiquement tessinoise à base d’un mélange d’épices ;
  • Risotto ;
  • Antipasti di salumi : apéritifs à base de charcuterie locale, parfois il y a des planches avec du fromage local ;
  • Gâteau à la châtaigne : la châtaigne est une spécialité du Tessin, le gâteau est une merveille. Ça a été notre dessert dans chacun des grotti où nous sommes allés ;
  • Glaces : ce n’est pas vraiment une spécialité, mais toutes les glaces qu’on a mangées à Lugano étaient les meilleures qu’on ait goûtées en Suisse…

Si tu es végétarien/ne, il y a de quoi goûter aux spécialités sans viande. La polenta se sert également avec du fromage ou des champignons. Mais c’est vrai que les viandes comme le lapin et les parties moins nobles du bœuf sont des plats typiques des grotti. Les vrais plats de grand-mère.

Que manger à Lugano ? Nos bonnes adresses gourmandes

Gourmandises

Pour les croissants à la crème de pistache (oui, on a profité de notre séjour pour mener une étude approfondie sur le sujet) :

  • Pasticceria Laboratorio San Giorgio
  • Gabbani Bakery

Résultat ? La texture du croissant est meilleure chez Gabbani. Le goût pistache quant à lui, nous a plus plu au Laboratorio San Giorgio. Tu mixes les 2, t’as le parfait croissant à la crème de pistache.

On ne s’est pas arrêtés qu’aux croissants à la pistache… bah non :

  • Grand Café Al Porto : ce lieu existe depuis 1803, à l’époque c’était le lieu de rencontre des écrivains, des artistes et politiciens. On a testé pour toi (on essaie de cultiver l’esprit de sacrifice) les 2 chocolats chauds de la maison. J’ai pris le chocolat chaud Grand Cru Maracaibo, très bon, délicieux goût de chocolat. Un chocolat chaud d’adulte. Pierre a pris le chocolat chaud dense, beaucoup plus régressif, très épais, la gourmandise à l’état pur. Un chocolat chaud où tu finis avec du chocolat tout atour de la bouche. Et afin d’aller jusqu’au bout de l’expérience, on a goûté aux amaretti, qui sont excellents.
  • Vanini Dolce e Caffè : THE GLACES ! Elles sont bonnes et spectaculaires. Un conseil, prend-les à emporter et savoure-les tranquillement en marchant le long du lac. Ici, il faut être prêt à faire la queue, surtout le week-end. Mais tu peux nous croire, elles valent l’attente et c’est tout ce qui compte, non ?
Bonnes adresses à Lugano
Nos bonnes adresses : Grand Café Al Porto, Pasticceria Laboratorio San Giorgio, Grotto Morchino, Vanini et Gabbani

Où manger à Lugano et alentour

Nous avons testé 2 grotti lors de notre séjour, dont un où on est retourné. Ce sont les lieux parfaits pour déguster les spécialités locales et les mets typiques du Tessin.

  • Grotto Morchino à Lugano : on a tellement aimé qu’on y est venu 2 fois. Ce grotto se mérite ! Le premier soir, on y est monté à pied. C’était long et dur. La fois suivante, on a pris le bus, dont l’arrêt se situe juste devant le restaurant. En soirée, avec les lumières, la bâtisse est bucolique et toute charmante. Du côté du repas, la qualité est au rendez-vous. Une petite carte, tout est fait maison, avec des spécialités qui changent chaque semaine. Réservation conseillée !
  • Grotto Castagneto à Brè : on a été leurs premiers clients de la saison. Là aussi, c’était vraiment top ! Des propriétaires sympathiques et des plats faits maison. On a pris en entrée des antipastis avec du fromage et de la charcuterie. Le tout était accompagné d’une confiture aux poivrons maison. Vraiment très bon.
  • Gabbani épicerie : ils vendent des produits de qualité. Si comme nous, tu loges dans un appartement, ça vaut le coup de prendre de quoi se préparer un apéro ou un plat avec des pâtes fraîches. Ce sont des produits relativement de luxe, mais il y a de quoi se préparer un succulent repas chez soi.
  • Buns & Sons Co : pas de spécialités locales, mais un food truck au bord du lac, dont la spécialité est le hamburger et le pulled pork. J’ai pris un pulled pork burger, et Pierre The Incredible Cheese Burger avec supplément jalapenos. On s’est tous les 2 régalés à les manger posés face au lac, sous le soleil tessinois. Salissants à déguster, mais tellement bons ! Pour les burgers addicts.

Q’est-ce qu’un grotto ?

Un grotto est une construction typique du Tessin. À l’origine, ce sont des bâtisses qui étaient construites pour stocker des aliments. De nos jours, ce sont des restaurants qui cuisinent les plats traditionnels du Tessin.

Où loger à Lugano ?

Tu ne devrais pas avoir beaucoup de difficultés à loger à Lugano. Il y a de nombreux hôtels et des appartements à louer.

Ma préoccupation était est-ce qu’il y avait des quartiers à éviter. Une amie qui a habité longtemps là-bas m’a rassurée en me disant que tout était ok.

Soit, tu prends un logement proche du lac pour être rapidement au cœur de la ville, soit tu vas dans les quartiers annexes comme Paradisio ou Massagno (pour info, ces quartiers sont en pente) et trouver plus de choix et de tranquillité.

Pour notre part, nous avions trouvé un appartement à Massagno. On y était bien à 10 minutes à pied de la gare et moins de 20 minutes du centre-ville.

Un conseil cependant, il a été plus facile pour nous de trouver un logement, car nous venions sans voiture. Si tu as ta voiture, les logements tarifent le parking.

Besoin d’un chouette logement à Lugano ? Regarde ici : hébergements à Lugano.

Comment se déplacer à Lugano ?

On a été étonnés comme il est facile de se déplacer à Lugano. En tant que piétons en tout cas.

Si tu te déplaces avec ta voiture, ça doit être un peu plus chaud niveau places de parking.

Donc, reprenons. À Lugano, il y a un très bon service de bus. C’est vraiment facile et pas cher d’aller d’un point A à un point B. De plus, comme la ville est en pente, il y a un petit funiculaire qui part du bas de la ville (vers la Piazza Cioccaro) et qui mène à la gare.

En résumé :

  • À pied : dans Lugano même, tant que tu peux marcher, n’hésite pas (bon, quand tu auras fait les 1’200 marches de Morcote, tu prendras peut-être plus de bus…) ;
  • En bus : valable autant pour le centre de Lugano, que pour les villages environnants ;
  • Train : selon où tu veux aller ; par exemple à Paradisio, il y a un arrêt de train ;
  • Bateau : si tu es dans les horaires, ils sont pratiques pour rentrer depuis Morcote ou Gandria.

Pour notre part, nous sommes en possession du demi-tarif. Sinon, il y a le Ticino Ticket qui offre les transports publics, ainsi que des réductions sur les remontées mécaniques à toute personne qui passe une nuit dans un hébergement participant. Nous, on n’y a pas eu droit. Si tu souhaites plus d’information, regarde ici : infos Ticino Ticket, ou appelle directement l’Office du tourisme.

Exemple de prix de bus : zones 100 et 110 (Lugano) pour 1 journée = CHF 9.20 (CHF 4.60 avec demi-tarif) ; un billet pour les zones 100 et 110, valable 2h = CHF 4.60 (CHF 2.30 avec demi-tarif).

Tour en bateau à faire à Lugano
En bateau, c’est bien sympa !

Comment aller à Lugano sans passer par l’Italie ?

Nous avions hésité à partir à Lugano en voiture ou en train. Comme on voulait se concentrer uniquement sur Lugano et étant en possession d’un demi-tarif, le train était tout indiqué.

Depuis Lausanne, il y a plusieurs trajets en train possibles : par Zurich, par Berne ou par Domodossola (Italie). On ne voulait surtout pas passer par l’Italie (j’avais la flemme de vérifier comment passer pour un transit avec ces histoires de pandémie).

  • En train : en passant par Zurich ou par Lucerne ; nous avons pris l’option Lucerne, plus courte. Le trajet dure environ 4h30, avec 1 ou 2 changements selon les horaires. Très confortable.
  • En voiture : 2 moyens, soit par le Valais en prenant le col de Nufenen (que les gens adorent prendre, car c’est beau ; moi qui flippe des cols de montagne et Pierre étant malade en voiture, ce n’est pas une solution pour nous) ou par Lucerne. Bon n’ayant jamais fait le trajet, je n’ai pas les détails.

Il faut savoir qu’aller en voiture au Tessin, c’est toute une histoire par chez nous. Quand quelqu’un te dit qu’il est parti en week-end au Tessin avec sa voiture, tu verras souvent une grimace sur le visage de l’interlocuteur. Pourquoi ? Parce que c’est galère ! Les liaisons sont bonnes, mais toute la Suisse a la même idée ! J’ai même une collègue qui m’a dit que ça lui avait pris 8h depuis Lausanne, 8h ! En 8h, tu peux déjà être en Bretagne ! Les bouchons au tunnel du Saint Gothard sont tout simplement légendaires.

Quand partir à Lugano ?

Lugano est au Tessin. Pour nous Lausannois, ça veut dire que le Tessin c’est palmiers et soleil toute l’année.

Plus concrètement, je suis tentée de te dire que tu peux y aller toute l’année. D’ailleurs les Monte Brè et Monte San Salvatore ont des horaires d’hiver, donc ce sont des lieux qui sont ouverts à l’année (avec quelques pauses).

Toutefois, énormément de grotti et quelques boutiques sont fermées en basse saison. Comme tu as pu le lire, le magnifique Parc Scherrer était également fermé. Mais, le flux touristique est très agréable et les températures sont relativement douces (douces à la « Suisse » qu’on se comprenne).

A contrario, quand la saison débute et que tout est ouvert, c’est l’arrivée des touristes. Et tu peux nous croire, au Tessin, il y a beaucoup de touristes. Et il y fait également bien chaud.

Si tu préfères choisir l’option « saison », essaie d’éviter les (longs) week-ends et les vacances scolaires.

À découvrir sur notre blog Suisse

Si tu veux découvrir plus de villes suisses sur notre blog, c’est par ici :

Conserve ce city guide de Lugano sur Pinterest !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.