Randonnée au Grand-Saint-Bernard avec les chiens : activité insolite au Pays du Saint-Bernard

Randonnée Grand-Saint-Bernard avec les chiens

Alexandra et moi, on aime les randonnées dans les montagnes suisses et on raffole des chiens. Après avoir expérimenté quelques randonnées dans le Valais à Zermatt, il y a un an, cet été, on a tenté une balade insolite au Pays du Saint-Bernard, proche de Bourg-Saint-Pierre. Plus précisément, on est partis en randonnée au Col du Grand-Saint-Bernard, accompagnés des légendaires chiens « Barry ». Comment résister ? En plus, on a été séduits par l’idée d’aller à la rencontre de ces chiens sur les terres qui ont vu naître la race et ceci en compagnie de ceux qui perpétuent l’élevage. C’est autant une magnifique région de montagne à découvrir au cœur du Pays du Saint-Bernard, qu’une vraie rencontre avec cette race de chien emblématique de la Suisse.

Les chiens Saint-Bernard : un mot sur la fondation Barry

Depuis 2005, la Fondation Barry détient le chenil du Grand-Saint-Bernard, où les chiens sont élevés depuis plus de 300 ans. Ainsi, ils assurent la présence des chiens dans leur région d’origine, ainsi que la pérennité de la race. Si l’élevage est une part importante de l’activité de la fondation, les randonnées au Grand-Saint-Bernard permettent de réunir le grand public et les chiens, tout en apportant une source de revenus bienvenue. C’est qu’elles demandent du soin, de l’attention et des croquettes ces grosses bêtes ! Partir pour une balade avec les chiens, c’est donc aussi contribuer un peu à la perpétuation de la race.

Les Saint-Bernard dans leur pays d'origine

Pour info, avec le prix de la randonnée, il y a un bon de réduction pour le Barryland de Martigny, là où sont notamment les chiots. Pour des raisons évidentes, nous n’y sommes pas allés (oui, parce que sinon, on serait reparti avec 10 chiots et dans notre petit 2,5 pièces, ça ne le fait pas ; officiellement, on manquait de temps pour y aller).

Le Col du Grand-Saint-Bernard, un endroit remarquable au cœur des Alpes valaisannes

Historiquement, le Col du Grand-Saint-Bernard est un lieu de passage depuis l’Antiquité. Randonner ici, permet de plonger dans certaines grandes pages de l’Histoire. Par exemple, Napoléon et son armée de 40’000 hommes l’ont traversé lors de la campagne d’Italie. Pourtant, c’est une histoire encore plus ancienne qui a donné son nom actuel au col. Pour rappel, au 11e siècle, Saint-Bernard d’Aoste fit sécuriser le col des nombreux brigands qui y sévissaient, avant d’y reconstruire un hospice. De nos jours, ce ne sont plus des armées ni des brigands qui viennent en masse sur la route du col, mais des touristes, dont de nombreux motards qui privilégient l’ancienne route pour rejoindre l’Italie ou la Suisse.

Si comme nous, tu recherches une belle randonnée en Suisse dans le Valais ou que tu es simplement de passage, on te conseille de prendre le temps d’admirer le paysage qui entoure l’hospice, à plus de 2’400 m. d’altitude. C’est vraiment beau ! Il y a un lac de montagne d’un bleu profond, des roches sombres qui semblent déchirer la frêle végétation montagnarde, un air vif qui saisit dès la descente de voiture. Le calme y règne, même lorsqu’il y a pas mal de touristes à la recherche des (trop) rares places de parking disponibles. Sur place, tu imagines sans mal le soulagement des voyageurs des siècles passés à la vue de l’hospice.

Paysage du Col du Grand-Saint-Bernard avec le lac
Le paysage du Col du Grand-Saint-Bernard. lieu de départ de nombreuses randonnées

L’arrivée des chiens au Col du Grand-Saint-Bernard

Nous avons profité de la balade pour questionner notre guide sur l’histoire des chiens, devenus l’emblème du Grand-Saint-Bernard. D’après ses explications, les chiens sont arrivés il y a plus de 300 ans, comme chiens de ferme et de garde pour l’hospice. En les voyant, on imagine très bien comme les aboiements de quelques-uns de ces mastodontes peuvent être dissuasifs. Si ceux que nous baladons sont vraiment gentils et doux, ils sont aussi impressionnants. Depuis 2005, la Fondation Barry a pris le relais des chanoines et assure la pureté et la pérennité de la race.

Comment se déroule la randonnée avec les chiens Saint-Bernard ?

Avant de partir grimper la montagne qui surplombe le col, quelques consignes de sécurités s’imposent. Celles-ci sont dispensées par notre guide, Déborah, une gardienne d’animaux diplômée. Le briefing est court, clair et c’est tant mieux, car nous sommes sans doute encore plus impatients de randonner que les St-Bernard eux-mêmes. Déborah aborde différents thèmes concrets :

  • Comment se comporter avec les chiens ?
  • Que faire si on croise d’autres chiens ?
  • Où faire des photos ?
  • Comment faire avec les autres randonneurs qui voudront caresser notre chien ?
  • Etc.

Elle nous présente également rapidement les 3 chiennes qui nous accompagnent, leur âge, leur poids, le style (poile court, etc.).

Présentation chiens St-Bernard
De gauche à droite : Waiana, Djanga (mère de Waiana) et Tosca

Si nous écoutons religieusement les consignes, une question nous taraude : est-ce que nous aurons un chien pour nous tout seuls ?

Oui, on assume, on voulait avoir notre chien, rien qu’à nous et ceci tout au long de la balade. Oui, le partage, c’est bien et ça fait partie de nos valeurs fondamentales, mais là on voulait profiter de ce moment avec « notre » chien. Et aussi, en période de Covid, on ne partage pas.

Rapidement, notre vœu est exaucé ! Et ce n’est pas un coup de chance, car en fait 1 chien accompagne chaque couple/famille ayant réservé. Ce jour-là, 3 chiens étaient donc de sortie. 1 pour nous et 2 autres pour une famille et un autre couple. Nous voici donc partis pour un tour en petit comité, guide en tête, en compagnie des stars des lieux, les fameux St-Bernard.

Comble de bonheur, la chienne qu’on avait repérée avant le briefing, c’est celle qui nous est attribuée. Un costaud St-Bernard, orné d’un sac rempli de médicaments et de désinfectant. Bref, elle s’appelle Waiana et on a décidé qu’on l’aimerait, peu importe son caractère fougueux.

Waiana notre Saint-Bernard pour la randonnée
Notre chienne, Waiana, le temps de la randonnée

Randonnée au Grand-Saint-Bernard : à l’assaut des Trois-lacs avec les chiens

Randonner, c’est une chose. Randonner avec un Saint-Bernard motivé de 70 kg en laisse, c’est un tout autre exercice. La balade guidée commence fort avec une pente raide sur un sentier accidenté, fait essentiellement de petites et très grosses pierres. De bonnes chaussures y sont obligatoires et hautement salvatrices. À cette altitude, l’oxygène est un peu plus rare, l’essoufflement se fait vite ressentir. Rien de terrible, mais ça surprend au début.

Sentiers de la randonnée au Grand-Saint-Bernard

C’est moi qui ai Waiana en laisse, Alexandra s’occupe de faire des photos pour notre compte Instagram. Rapidement, je me rends compte que j’avance plus vite que je ne le voudrais et Alexandra me demande de lever le pied. Plus facile à dire qu’à faire ! Notre chienne, Waiana donne le tempo. C’est le Pays du Saint-Bernard ici, elle est chez elle et pas question pour elle de traîner.

Elle me tire, me passe devant, derrière, prend les meilleurs passages et pousse-toi que je m’y mette. Elle le fait sans vice et sans malice, mais avec une telle force que je suis souvent déstabilisé. La retenir ? J’en ai parlé à notre guide et elle nous a appris ceci. En moyenne pour être en mesure de retenir un chien, celui-ci de ne doit pas dépasser le tiers du poids du maître. Avec ses 70 kg, Waiana pèse presque autant que moi… quant à Alexandra, évidemment, n’en parlons pas.

Ainsi, se faire obéir est obligatoire, car lutter contre le chien ne sert à rien. Heureusement, les chiens qui nous accompagnent sont très dociles et bien obéissants. De plus, Déborah a toujours l’œil et est prête à intervenir si nécessaire. Après quelques minutes de prise en main, le tour et joué et la balade peut reprendre sur un rythme plus adapté et sans avoir l’impression que c’est nous qui sommes promenés par notre chienne.

Balader les chiens au Grand-Saint-Bernard
C’est sportif de balader un Saint-Bernard en montagne

Balade dans le panorama du Pays du St-Bernard

Une fois lancés et le plus gros du dénivelé derrières nous, nous pouvons profiter à la fois des chiens et du très beau panorama sur le Col du Grand-Saint-Bernard et le Pays du même nom. Notre guide a prévu quelques arrêts photos en route, ce qui est bien pratique et évite de retarder le groupe. La randonnée permet de profiter de la vue sur les montagnes des environs comme le Grand Combin et le Mont Vélan, des prairies alpines, ainsi que des lacs. À la fin de l’été, ces lacs ressemblaient un peu plus à des gouilles, mais ils ont fait leur petit effet dans ce paysage lunaire. Et surtout, les chiennes ont bien pu en profiter !

Vue sur le Col avec le St-Bernard
Vue sur les Alpes randonnée Grand-Saint-Bernard Valais Suisse

Arrivés au plus grand lac, les chiens sont détachés pour une nouvelle séance photo et une baignade. L’eau est fraîche et claire, idéale pour barboter. Petit aparté d’Alexandra : fais attention quand tu balades un gros St-Bernard qui est fraichement sorti de l’eau, un remake du film Beethoven est possible… expérience faite.

Bain des chiens au Pays du Saint-Bernard

Tout au long de la balade, notre super guide nous renseigne sur les espèces de plantes ou d’animaux qui peuplent les environs. Il n’y a qu’à demander. C’est vraiment agréable d’en savoir plus sur le Pays du Saint Bernard et le Col par des gens qui y vivent et sont passionnés !

Nous croisons régulièrement des marcheurs qui sont également venus profiter de la beauté des lieux. Ceux-ci sont tous attirés par les chiens et c’est bien compréhensible, car ces grosses bêtes donnent immédiatement des envies de câlins. Pourtant, la consigne donnée par notre guide est claire : pendant ces 2 heures se sont nos chiens, pas question de les prêter pour une séance photos à ceux qui n’ont pas réservé leur visite. Ça peut paraître rude, mais ces visites servent à financer l’élevage, alors s’il suffit d’attendre sur l’itinéraire que d’autres paient les chiens pour pouvoir en profiter, ça serait injuste pour ceux qui ont réservé la randonnée. De plus, les réservations chuteraient, ainsi que le financement de l’élevage.

Après 2h de randonnée, nous sommes déjà de retour. Le temps a passé si vite et pourtant c’est avec un pincement au cœur que nous quittons Waiana, Djanga et Tosca. Une 1001e et dernière caresse et nous leur disons au revoir.

Infos pratiques sur la randonnée du Grand-Saint-Bernard

Infos pratiques

– Lieu de départ : Col du Grand-Saint-Bernard, il suffit de suivre le grand écriteau
– Durée : 3 km, 1h45/2h avec les pauses
– Dénivelé : +/- 300m
– Nombre de participants max : 10
– 1 chien par couple/famille
– Poids des chiens +/- 70 kg
– Taille +/- 80cm au garrot

Ce qui fait une randonnée réussie

Qu’est-ce qui est nécessaire et qu’est-ce qui nous a plu lors de notre randonnée au Grand-Saint-Bernard avec les chiens ?

  • Une super guide : les guides travaillent à la fondation, ils/elles sont gardiens/iennes d’animaux. Ils/elles ont vu naître les chiens et les baladent au quotidien. Ils/elles connaissent la région sur le bout des doigts et sont vraiment sympas, tout en étant fermes si nécessaires.
  • De bonnes chaussures de marche : non négociable, le terrain est accidenté.
  • Ne pas prendre peur si le souffle se coupe : passer de Lausanne tôt le matin à une randonnée au Grand-Saint-Bernard à 2’500 m. à 10h30, ça essouffle vite !
  • Profiter à fond de son chien : ce sont des grosses bêtes, pas toujours faciles à gérer, mais profite de lui faire des papouilles, de le balader, de courir avec, bref, amuse-toi !
  • Profiter de l’instant présent : j’ai fait des photos avec notre appareil, Alexandra avec le smartphone pour les réseaux sociaux. Les posts et stories se feront plus tard, car il n’était pas question de perdre une seconde de la randonnée. La compagnie des chiens est le cœur même de cette balade, sans oublier le paysage montagneux autour, qui est vraiment spectaculaire.
Profiter des chiens pendant la randonnée Grand-Saint-Bernard Suisse

Comment réserver sa randonnée du Grand-Saint-Bernard avec les chiens ?

  • Réservation : pour être sûr/e d’avoir de la place, il faut prendre ses billets à l’avance sur internet ici : Fondation Barry, randonnée d’été.
  • Prix :49.- par adulte et 20.- par enfant (8-16 ans)

Le prix inclut la randonnée guidée avec les chiens, l’entrée au musée de l’Hospice (pas fait) et une réduction sur le ticket d’entrée à Barryland.

Dans cet article, nous avons parlé de notre expérience de la randonnée d’été avec les chiens Saint-Bernard. La Fondation Barry propose également des randonnées aux autres saisons, pas au Col, mais ailleurs dans le Pays du Saint-Bernard.

Le Pays du Saint-Bernard : un paysage merveilleux dans le Valais

Que ce soit avec ou sans les chiens, le Pays du Saint-Bernard est un très beau paysage au cœur du Valais. Après notre randonnée, nous avons fait un petit détour à Champex-Lac pour voir le fameux lac. On nous avait dit qu’il y avait des airs de Canada. Effectivement, c’est une station de montagne charmante, le lac est vraiment au cœur des attractions, mais pour notre part, sans plus. Peut-être que ce sentiment était dû à la pandémie…

Champex lac Pays du Saint-Bernard Valais Suisse

Plus de Suisse sur notre blog

D’autres randonnées en Suisse :

Pour plus d’articles sur la Suisse c’est par ici…

D’autres randonnées en Suisse :
Randonnée Lac Lioson au Pic Chaussy
Randonnée dans Lavaux

Pour d’autres articles sur la Suisse (villes, bonnes adresses, séjours romantiques, etc.) : notre catégorie Suisse.

Conserver cette randonnée au Grand-Saint-Bernard sur Pinterest

10 Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *