Visiter Bâle : que voir, que faire dans la Cité rhénane ?

Vue Rhin et Münster à Bâle

Visiter Bâle, c’est découvrir une ville suisse pleine de contrastes, où les bâtiments du Moyen-Âge côtoient l’architecture moderne. La Cité rhénane est pleine de surprises avec une vieille ville remarquablement bien préservée, une kyrielle de musées et autant d’adresses pour les gourmands et les gourmets. Souvent comparée à Zurich (à tort !), on sent que Bâle a son identité propre, avec son atmosphère cocooning et ses influences rhénanes. On a bien eu l’occasion de savourer le côté cosy de Bâle lors de ce séjour, où le soleil ne s’est jamais levé et la lumière jamais allumée ! À nos yeux, Bâle a aisément gagné sa place notre liste des plus belles villes de Suisse !

Visiter Bâle, que voir que faire ? Nos 15 idées d’activités

Les activités à faire à Bâle, ce n’est pas ce qui manque avec environ 40 musées, une vieille ville aussi étendue qu’animée, une architecture innovante et un art urbain de plus en plus présent. C’est clairement une ville où tu ne t’ennuies pas. Voici les activités que nous avons faites et pour visiter Bâle :

  1. Vieille ville
  2. Hôtel de Ville
  3. Basler Münster
  4. Terrasse panoramique du Pfalz
  5. Mittlere Brücke
  6. Fontaine de Tinguely
  7. Portes de la ville
  8. Bords du Rhin
  9. Quartier St-Alban
  10. Musée Tinguely
  11. Tours Roche
  12. Architecture moderne
  13. Street art
  14. Sculptures
  15. Gourmandises locales (Läckerli et chocolat)

Toutes les activités et excursions à faire à Bâle : que faire à Bâle.

Carte Visiter Bâle

Faire une visite guidée de Bâle

On aime beaucoup faire des visites guidées dans les villes que nous visitons. Cela donne plus d’impact à la découverte et tu en ressors plus enrichi/e de ton séjour. À Bâle, c’était vraiment très intéressant. Avec une visite guidée de la vieille ville, on a appris comment et pourquoi Bâle est devenue l’antre pharmaceutique, un haut lieu universitaire, une ville de scientifiques (comme Érasme), etc.

Si tu souhaites enrichir ton séjour réserve ta visite guidée ici (anglais et allemand) : visite de Bâle.
Découvre les plus beaux lieux de Bâle : visite guidée.

Vieille ville et ses rues

La cité rhénane est une très belle ville et son charme lui vient essentiellement de ses bâtiments et ruelles historiques, c’est-à-dire le quartier qui était dans la première fortification. Même si le grand tremblement de terre de 1356 a ravagé (presque) toutes les constructions, Bâle offre aux visiteurs une vieille ville moyenâgeuse où il fait bon flâner. Des rues pavées et ruelles, des petites places agrémentées de fontaines, des échoppes d’artisans qui semblent ne pas avoir changé en 500 ans, tout est réuni pour dire que c’est une des plus belles vieilles villes de Suisse. Oublie la voiture, c’est à pied qu’elle se découvre et si tu as besoin d’aide, la ville a mis sur pied 5 circuits : balades vieille ville.

Nous, on a préféré déambuler au grès de nos envies, sauf le dernier jour, où l’on a choisi de faire une visite guidée. Afin de t’aiguiller, voici quelques rues et places à ne pas manquer :

  • Spalenberg : magnifique rue avec plein de boutiques de petites enseignes locales ; tu pourras également y découvrir le Walk of Fame bâlois, qui représente les personnalités qui ont apporté quelque chose à la ville ;
  • Heuberg
  • Imbergässlein : rue des anciens épiciers, le nom provient du nom « gingembre »
  • Gemsbrunnen : une des plus grandes fontaines de la ville
  • Marktplatz : les bâtiments qui entourent la place valent le coup d’oeil
  • Martinskirche : quand on y était, tout était en travaux
  • Barfüsserplatz
  • Augustinergasse : mène de la Münsterplatz jusqu’à la Mittlere Brücke
  • Martinsgasse
  • Gerbergasse
  • Sattelgasse : ruelle des celliers
  • Andreasplatz

Il y a aussi la Maison bleue et la Maison blanche (Weisses und Blaues Haus), situées à Rheinsprung. On les a vues depuis Martinsgasse (de l’autre côté). La particularité de ces maisons c’est qu’elles ont appartenu aux frères Sarasin, des réfugiés religieux qui ont apporté le savoir-faire de rubans de soie. Avec le temps, il a fallu se diversifier et ont décidé de colorer leurs rubans. C’est ainsi qu’ils ont introduit les premières fabrications chimiques à Bâle, ce qui a été les prémices de l’industrie actuelle pharmaceutique.

Façade vieille ville de Bâle
Rue Vieille ville de Bâle
Spalenberg et ses boutiques vieille ville de Bâle
Spalenberg
Rues et détails vieille ville de Bâle
Détails et places vieille ville de Bâle
Vue depuis Barfüsserplatz à Bâle
Barfüsserplatz
Walk of Fame à Spalenberg à voir à Bâle
Walk of Fame bâlois à Spalenberg

Hôtel de Ville et la Marktplaz

L’Hôtel de Ville de Bâle a été une véritable surprise. Il est magnifique ! Tu ne peux pas le louper avec sa façade bien rouge et ses peintures. En plus, il est en plein centre de la vieille ville sur la Marktplatz.

Il faut entrer dans la cour qui est ouverte en semaine de 8h à 17h. C’est de toute beauté, avec la statue du général romain qui trône devant les murs rouges. À ce qu’il parait, il y a la salle du Conseil qui mérite le détour, mais se découvre uniquement lors d’une visite guidée.

Cours de l'Hôtel de Ville à voir à Bâle

Basler Münster

La fameuse Cathédrale de Bâle est l’emblème de la ville. Sa première construction date de 1019 ! Faite de grès rose, ce qui est typique des villes construites au bord du Rhin.

De nos jours, la cathédrale ne manque pas d’attraits, on a pu découvrir quelques petites pépites :

  • Porte des murmures : quand tu es en face de la cathédrale, il y a une petite porte sur ta gauche. Si tu te mets d’un côté de l’ornière et que tu chuchotes, l’autre personne de l’autre côté entend ce que tu dis. On a testé, ça a marché et ça nous a bien amusés.
  • Sol de 1070 : devant l’autel, il y a un vestige du sol original parterre, sous une vitre.
  • Cloître : pour te rendre à la terrasse panoramique, tu peux traverser le magnifique cloître ; on s’y est retrouvé dedans par erreur en pleine nuit (finalement ce n’était pas une erreur), c’est particulier de nuit, car pas du tout éclairé et un peu flippant. De jour, tu as l’occasion de profiter des détails.
  • Tour : tu peux monter dans la tour pour une belle vue sur la ville ; quand on a voulu le faire, le samedi, c’était fermé. Pour t’éviter cette mésaventure, on te met un lien vers les horaires d’ouverture.

Dehors, il y a la Münsterplatz qui, pour l’occasion, était occupée par le marché de Noël.

Münster Cathédrale de Bâle

Pfalz, la terrasse panoramique

Derrière la cathédrale (la Münster), il y a une terrasse panoramique, nommée Pfalz. La vue donne sur le Rhin, le Mittlere Brücke, les Tours Roche et tout le Petit-Bâle.

C’est un des plus beaux points de vue de Bâle et la petite place est sympa. À ne pas manquer !

Vue du Pfalz jour et nuit à Bâle
Vue de jour et nuit

Mittlere Brücke

Un des symboles de Bâle, le Mittlere Brücke est l’un des premiers ponts construits sur le Rhin, en 1226. Mais le pont d’origine n’est plus, car il a fallu adapter à la circulation et à l’arrivée du tram. C’est donc un Mittlere Brücke moderne qui est enjambe le Rhin et relie « Grand » et « Petit » Bâle depuis 1905.

Même la petite chapelle gothique, la Käppelijoch, située au milieu du pont est une copie. Moi qui aime l’authentique et les vraies pièces historiques, je n’ai pas eu de connivence particulière avec ce pont. Mais, il fait partie des symboles de la ville…

[Note de Pierre] La plupart des gens n’y voient que du feu et aiment ce pont, mais ça contrarie toujours Alexandra qu’on présente des copies pour des originaux. Si tu l’avais vue au Louvre… [parenthèse refermée].

Mittlere Brücke Bâle

Fontaine de Tinguely

Un autre emblème de Bâle, la fontaine de Tinguely date de 1977 et est située sur la Theaterplatz, en face du Théâtre de Bâle. Je raffole des œuvres de Tinguely, elles ont quelque chose de fascinant. Je ne pouvais donc qu’aimer la fontaine avec ses sculptures mécaniques animées. Il s’agit d’un hommage aux artistes de théâtre qui faisaient leurs numéros ici autrefois.

Fontaine Tinguely à voir à Bâle

Portes de la ville

Il reste 3 portes à Bâle, issues de la grande muraille de 1400. On s’est mis en tête de toutes les voir, afin de visiter la ville et les quartiers environnants. Elles ont toutes leur charme.

  • St. Alban-Tor : marque le quartier de St-Alban, avec des ruelles étroites et des bâtiments historiques rappelant le Moyen-Âge ;
  • St. Johanns-Tor : autour de la porte, c’est aussi joli, avec la Thomas Tower et le petit parc au bord du Rhin ;
  • Spalentor : la plus importante des 3, les produits en provenance d’Alsace passaient par cette porte au Moyen-Âge.

Bords du Rhin (Rheinpromenade)

Les bords du Rhin ont été aménagés en quai. Ce qui est idéal pour des balades sympathiques au bord du fleuve. Que ce soit du côté de Grand-Bâle ou Petit-Bâle, c’est agréable des 2 côtés et cela permet d’avoir des points de vue différents.

Sur la rive du Petit-Bâle, il y a une maquette de la ville, ce qui permet de faire des photos sympas avec la Münster en toile de fond.

Par exemple, pour revenir du Novartis Campus, au lieu de prendre le tram, on a longé le Rhin. Bien plus sympa.

Pour passer d’une rive à l’autre, il y a les 4 bacs qui font partie du patrimoine et des symboles de Bâle : Wild Maa, Leu, Vogel Gryff, Ueli. Ils traversent grâce à un câble métallique et le courant du fleuve. Il s’y déroule parfois des événements spéciaux comme des soirées fondue. La traversée coûte CHF 2.- par adulte. On n’a pas eu l’occasion de les tester. On a préféré profiter de la balade.

Maquette de Bâle et sa cathédrale
Maquette de Bâle à Petit-Bâle
Vues quais du Rhin à voir à Bâle

Quartier St-Alban

Une petite partie du quartier St-Alban qui borde le Rhin est vraiment très mignonne et bucolique. C’est un bond dans le temps de se balader ici. Il y a plusieurs points d’intérêts :

  • Se balader sur le St. Alban-Rheinweg : jolie petite balade avec vue sur les Tours Roche et la Cathédrale de Bâle ;
  • Remparts médiévaux de Bâle, aussi appelés les Murailles de Bâle, qui faisaient partie de la muraille extérieure de Bâle ;
  • St. Alban-Tal : le coin est très joli avec le petit canal et le Moulin, qui fait partie du Musée du Papier. C’est un petit bijou, croquignolet à souhait ! ;
  • Porte St-Alban : citée plus haut.
Quartier St-Alban à visiter à Bâle
Quartier St-Alban et son canal à visiter à Bâle

Musée Tinguely

Le Musée Tinguely était LE musée qu’on voulait voir à Bâle. Ses constructions nous fascinent depuis toujours, donc l’occasion était idéale.

Le musée rassemble le plus grand ensemble des œuvres de cette artiste suisse. Son travail a été très avant-gardiste et important au 20ème siècle. La visite est interactive, car on peut actionner certaines machines avec des boutons. Le clou du spectacle est la grande machine Promenade « Grosse Méta-Maxi-Maxi-Utopia », sur laquelle on peut monter. Ce n’est pas banal et très « Tinguely » je trouve, de permettre au spectateur de marcher sur une œuvre. J’ai bien aimé aussi « Klamauk », avec des percussions attelées à un tracteur.

Prix du musée : CHF 18.- par personne / réduction avec la Basel Card.

Visite du Musée Tinguely à Bâle
Musée Tinguely à visiter à Bâle

Tours Roche

Les Tours Roche sont des incontournables à voir à Bâle, mais aussi en Suisse. Eh oui, ce sont les plus hauts bâtiments du pays, pour le moment. Les œuvres de Herzog et de Meuron font respectivement 178 et 205 mètres. La 2ème tour construite plus tard a supplanté la 1ère dans le classement. Et semble-t-il que les constructions sont particulièrement écologiques et font partie des meilleures du monde sur ce plan.

Vue Tours Roche depuis St-Alban à Bâle

Incontournables de l’architecture moderne

L’architecture fait partie de l’ADN de Bâle. Les architectes Herzog & de Meuron ou Mario Botta sont devenus célèbres mondialement. Cette renommée vaut à Bâle d’être la capitale architecturale de Suisse. En termes d’architecture, on est un peu des Béotiens avec Pierre, mais on voulait quand même voir quelques bâtiments pour notre culture générale.

L’architecture est tellement riche à Bâle, qu’il y a des circuits spéciaux sur ce thème. Je t’invite à te fournir le fascicule « Trésors d’architecture » soit à l’Office du tourisme de Bâle ou à télécharger ici : brochure architecture.

Lors de notre visite, on s’est concocté nous-mêmes un itinéraire qu’on va partager avec toi. Voici nos trouvailles :

  • City Lounge (Messe Basel) par Herzog & de Meuron dont l’ouverture se veut comme une fenêtre sur le ciel
  • Tours Roche de Herzog & de Meuron
  • BRI de Mario Botta
  • Musée Tinguely de Mario Botta
  • Campus Novartis, avec le Pavillon de Michele De Lucchi
  • Werkraum Warteck pp, ancienne brasserie Warteck, photogénique

Visite guidée de l’art et de la culture de Bâle : réserve ton billet.

Architecture moderne Bâle

Street art

À Bâle, le street art a pris de l’ampleur et on aime toujours aller admirer quelques fresques pendant nos city trips. Tu peux retrouver plusieurs murals à travers la ville, dont des sites plus fournis que d’autres. On n’a pas pu tout voir, je t’invite à regarder ce lien pour la liste complète des œuvres : street art à Bâle.

Pour notre part, on a photographié les oeuvres street art dans les lieux suivants :

  • Gerbergässlein
  • Site de Bell (l’usine) à la rue Neudorfstrasse
  • Rosshofgasse
  • Schwarzwaldbrücke : on a galéré à trouver, il faut te rendre à la Birsfelderstrasse
  • Heuwaage
  • Clarahofweg : un des plus grands Space Invaders du monde

Il y a également le Port de Bâle qui recense quelques fresques, mais c’est plus agréable en été.

Street art à Bâle
Gerbergässlein street art à Bâle
Gerbergässlein
Street art Gerbergässlein à Bäle
Gerbergässlein

Sculptures

L’art urbain est très présent à Bâle avec du street art qui arrive un peu partout en ville, mais aussi des sculptures. Tu peux trouver la liste des sculptures à Bâle ici : art public à Bâle. Voici la liste des sculptures que nous avons vues :

  • Fontaine de Tinguely : on en a déjà parlé plus haut ;
  • Intersection : à quelques mètres de la fontaine, on n’a pas du tout aimé… le lieu est saccagé avec de désagréables odeurs pas nettes ;
  • Grosse Mondleiter : la « Grande échelle de Lune » est sur la façade derrière Intersection ;
  • Drittes Tier : il était tout près de notre hôtel celui-ci, dans la Baloise Park ;
  • Amazone, Pferd führend : « l’Amazone menant un cheval » est à l’entrée du Mittlere Brücke du côté de Grand-Bâle ;
  • Helvetia auf Reisen : aussi vers l’entrée du Mittlere Brücke, mais côté Petit-Bâle, on l’a bien aimée, elle est poétique cette sculpture ;
  • Hammering Man : très grande et impressionnante sur l’Aeschenplatz.
Sculptures Art urbain à voir à Bâle

Visiter Bâle : d’autres idées non expérimentées

J’ai passé des heures à faire des recherches sur que faire à Bâle. J’ai donc quelques suggestions de visites, mais qu’on a décidé de ne pas faire. Ça ne m’empêche pas de les partager avec toi :

  • Jardin botanique de l’Université de Bâle : on s’est dit que l’hiver ce n’est peut-être pas la meilleure période pour les plantes ;
  • Port de Bâle : on a beaucoup hésité et on a bien fait de s’abstenir ; notre guide nous a dit que c’est en été où il faut absolument aller dans ce quartier en pleine évolution. En hiver, il y a du street art à voir, mais c’est plus mort. Alors qu’en été, le Port de Bâle a des petits bars, cafés, etc.

Les musées d’art de Bâle

À Bâle, il y a environ 40 musées, dont 2 qui sont réputés mondialement :

  • Kunstmuseum Basel
  • Fondation Beyeler

Mais l’art contemporain, ce n’est pas notre truc, on avoue faire les difficiles sur ce thème. Du coup, on a fait l’impasse sur ces 2 musées, même si ça nous vaut des regards en biais.

Par exemple, la Fondation Beyeler fait partie des plus beaux musées du monde et des plus célèbres. C’est donc un incontournable à Bâle et dans le monde de l’art. Ne pas y aller c’est pêché. Vraiment. C’est pourquoi il faut qu’il soit mentionné dans cet article sur visiter Bâle.

Maintenant, je vais t’expliquer pourquoi nous n’y sommes pas allés. Après moult hésitations (dues au fait que t’es limite un Philistin/e de ne pas y aller), on s’est dit non. Simplement parce que l’art contemporain, ce n’est pas celui qu’on préfère. On était donc tiraillés entre la possibilité d’aller voir quelque chose qu’on n’apprécie pas vraiment, mais aller dans un lieu culte et incontournable… On a choisi de suivre nos goûts plutôt que le qu’en dira-ton.

Mais on a quand même beaucoup hésité… Et toi, tu aurais fait quoi ?

Kunstmuseum à visiter à Bâle
Kunstmuseum

Bonnes adresses pour visiter Bâle

Ce qui nous a surpris en préparant ce voyage à Bâle, c’est la quantité de restaurants, petites adresses sympas de tout genre du traditionnel au japonais très prisé. Cette ville de Suisse est très attentive aux envies des consommateurs en proposant des adresses 100% véganes par exemple. Quasiment tous les lieux servent des plats sans gluten, végans, végétariens, etc. Pour faire un choix, ç’a été vraiment difficile.

Bâle est le pays du Läckerli, mais pas que ! Du côté des gourmandises, on fait quelques jolies trouvailles :

  • Bäckerei KULT : on a testé plusieurs viennoiseries et pâtisseries, c’est vraiment très bon ; ce qui nous a attirés chez eux, c’est le fait qu’ils n’utilisent aucun additif, mais des matières premières locales et des ingrédients qu’ils aiment manger eux-mêmes. Il y a 2 adresses, celle d’origine est à Petit-Bâle, mais nous sommes allés à celle du quartier de St-Johann à l’Elsässerstrasse.
  • Xocolatl : un jour, on a poussé la porte de cette petite boutique qui fait aussi café… et on n’aurait pas dû… pas pour des gens comme nous, des aficionados du chocolat. C’était le paradis. D’abord la boutique est particulièrement mignonne. Ensuite, la partie café. Là c’est du sérieux, c’est pour les connaisseurs. Tu peux y déguster un chocolat chaud : 100% chocolat noir, un Pérou ou Madagascar, etc. Et idem avec leurs gâteaux au chocolat qui étaient tous sans gluten : une parte de 64% Madagascar ou 72% Costa Rica ? Bref, ici c’est le temple du chocolat.
  • Jakob’s Basler Leckerly : il n’y a pas que la Läckerli Huus pour déguster ces gourmandises, il y a aussi ceux de Jakob, dont l’entreprise a été fondée en 1753. Et franchement, je préfère leurs Läckerli, plus épais, plus moelleux.
  • Mystifry : délicieux donuts.
Bonnes adresses pour visiter Bâle
Xocolatl bonne adresse pour visiter Bâle
Xocolatl

Pour manger le soir, il faut absolument réserver et même à l’avance si tu souhaites aller dans un restaurant spécifique à Bâle. C’est très prisé :

  • Markthalle : un food court avec des plats venant du monde entier ; on a tenté le stand « Jérusalem », c’était délicieux, copieux et pas cher.
  • LORA : situé dans la gare, ils assurent en cocktails, avec au bar un roi de la mixologie ; pour faire passer tout ça, ils ont une petite cuisine dont de belles et bonnes pizzas. Un conseil, si vous êtes 2, que vous avez prévu de prendre la même pizza et que vous avez une bonne faim, il faut prendre la plus grande.
  • Union Diner : on avait repéré l’adresse du centre-ville, mais sur le site, il était mis comme fermé (ce qui en fait n’était pas vrai) ; on s’est donc rabattu sur l’adresse derrière la gare. C’était bon, mais sans plus. Le lieu faisait plus fast food que restaurant (contrairement à l’adresse du centre-ville).
  • Za Zaa, restaurant de Petersgraben : des mets orientaux végétariens ou végans ; depuis 2022, ils ont supprimé la viande de leur menu. On s’est régalé en prenant les mezze végétariens à partager pour 2. Vraiment top.
Markthalle Bâle

Quand visiter Bâle ?

Bâle a cette particularité qu’elle peut être visitée toute l’année. La ville a tellement d’atouts que peu importe quand tu viens, tu ne peux pas t’ennuyer. En plus, il y a souvent des événements à Bâle, comme la Foire d’automne de Bâle, l’Art Basel et les marchés de Noël. Sans oublier l’été, où la ville vit sur un autre rythme et se retrouve sur les bords du Rhin à se délasser ou à nager d’un point à l’autre avec leur sac étanche.

Pour notre part, nous y étions début décembre et les marchés de Noël étaient déjà en place. Cela ajoute une jolie féérie à la ville, d’autant plus qu’il a fait bien gris les 4 jours.

Marchés de Noël de Bâle

Il y a 3 lieux à Bâle où il y a le marché de Noël. Les 2 grandes places à Grand-Bâle et une petite rue du Petit-Bâle.

Grand-Bâle, les horaires sont de 11h à 20h ou 20h30 selon les jours :

  • Barfüsserplatz
  • Münsterplatz 

Celui qu’on a préféré est celui de la Barfüsserplatz. Plus féérique et les vins chauds étaient meilleurs.

À Petit-Bâle, c’est une petite rue qui s’anime dès 17h (14h le samedi) et jusqu’à 22h :

  • Adväntsgass im Glaibasel » : Rheingasse dans le Petit Bâle

Il a une ambiance différente, c’est sympa aussi.

Marché de Noël à Bâle

Où loger pour visiter Bâle ?

Il y a une belle offre d’hébergements dans la ville de Bâle. La question était de savoir où loger. On avait vu quelques hôtels dans le quartier du Petit-Bâle (de l’autre côté du Rhin). Il suffit de traverser le Mittlere Brücke pour se retrouver dans la vieille ville. Sinon, il y a quelques hôtels vers la gare et c’est là où on a décidé de poser nos valises. À l’Hôtel Schweizerhof Basel. Un très chouette hôtel historique 3* supérieur. On a trouvé une super offre qui nous a permis de dormir dans la chambre Ambiente, qui était calme et spacieuse, avec petit-déjeuner.

Les arrêts de tram et de bus étaient juste devant l’hôtel. Pour nous, c’était parfait. Même si on visite beaucoup à pied, grâce à la Basel Card, le soir on pouvait rentrer en tram et se faire poser juste devant l’hôtel. Car quasiment tous les trams et bus passent par la gare, donc les liaisons sont nombreuses et fréquentes.

Besoin d’un hôtel ? Regarde par ici : hébergements à Bâle.

Visiter Bâle à pied, une bonne idée ?

Un conseil ultime, c’est de ne pas prendre la voiture à Bâle ! C’est l’enfer ! Pas à cause de la circulation qui est très raisonnable, mais à cause des trams. Il y a en a presque partout et tout le temps. Sur place, on s’est vite rendu compte que les conducteurs de voiture ne sont pas à l’aise à devoir slalomer ou laisser la priorité aux trams. Sans parler des piétons qui en surgissent de tous les côtés. Souvent, ils sont tellement obnubilés par le fait de ne pas se prendre un tram, qu’ils en oublient les piétons.

De plus, il n’y pas de places de parc, principalement des parkings et ils ne sont pas donnés.

En conclusion, il faut visiter Bâle à pied ! La ville est relativement petite et très jolie, donc ce n’est pas un problème de rejoindre les différents points à pied. Parfois, on a même rejoint certains lieux en se baladant au bord du Rhin.

Et à partir du moment que tu loges dans un hôtel, tu reçois la Basel Card, qui te permet d’utiliser les transports en commun gratuitement. Donc, si tu en as assez de marcher, tu bondis dans un tram ou un bus sans te poser de questions. Le réseau de transport en commun est vraiment bien fait. Rapide, dense, vaste et les cadences sont importantes. Il n’y a pas à hésiter, Bâle se visite à pied ! (Alerte slogan tout pourri !)

Combien de temps pour visiter Bâle ?

La question à vraiment se poser est combien de musées souhaites-tu visiter à Bâle ? Comme indiqué plus haut, Bâle a une quarantaine de musées, il y en a pour tous les goûts ! Par exemple, si tu souhaites visiter la Fondation Beyeler, il va falloir prévoir facilement une demi-journée. En soi, pour visiter la vieille ville de Bâle et fureter tranquillement devant les vitrines, une bonne journée suffit.

Ensuite, si t’ajoutes l’art urbain et l’architecture, il faut également prévoir une petite journée. Après, cela dépend à quelle période tu vas à Bâle (s’il y a des festivités) et les musées que tu veux voir.

De notre côté, nous avons passé 3 nuits et 4 jours à Bâle. C’était très bien. On aurait eu le temps de visiter un musée supplémentaire dans la ville. Ça nous a permis de bien profiter de l’atmosphère cosy en cette période hivernale, de se boire des petits cafés (sous-entends des vins chauds délicieux au marché de Noël) et de nous balader tranquillement.

Plus de villes sur le blog Suisse

Tu souhaites plus d’articles sur nos belles villes suisses ? Voici ce que tu peux trouver sur notre blog Suisse :

Conserve ce guide sur Bâle sur Pinterest !

Join the Conversation

4 Comments

  1. says: argone

    Nous ne sommes pas restés assez longtemps à Bâle donc il y a quelques éléments de votre article que nous avons vus, mais d’autres pas, … il faudra revenir et rester plusieurs jours ! Par contre on avait eu une météo vraiment super, pour un mois de Novembre ! La fondation Beyeler nous avons beaucoup aimé mais si on fait un ratio prix / nombre de salles, le Kunst Museum du centre ville gagne haut la main … mais nous n’avons pas regretté car le site est très beau et nous avons pu déjeuner dehors près de la fondation.

    1. says: Pierre et Alexandra

      Merci pour ces conseils et pour ta visite sur notre blog ! C’est ce que beaucoup disent que le site de la Fondation Beyeler est très beau. C’est sûr il faut faire des choix pour visiter une ville comme Bâle !

  2. says: Lookoom

    Merci pour cette présentation très complète de Bâle. J’avais fait l’inverse, j’étais venu pour une exposition au Kunstmuseum Basel sans avoir le temps de beaucoup visiter la ville. Pour l’hôtel j’étais resté en France près de l’aéroport, avec en bonus le décollage du Concorde pendant le petit-déjeuner, c’était il y a quelques années.

    1. says: Pierre et Alexandra

      Merci pour ce témoignage sur cette visite de Bâle ! Effectivement, à partir du moment qu’on intègre la visite des musées, il faut faire des choix ;o)

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *