Visiter l’Oberland bernois en 4 jours : 7 merveilles à découvrir et plus !

Oberland bernois dans la Vallée de Lauterbrunnen

Avec Pierre, on voulait plus visiter notre belle Suisse, et avec l’Oberland bernois, on a mis la barre très haute ! Cette région du canton de Berne est célèbre pour ses « 3 Bernoises », l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau, ainsi que la jolie ville de Thoune et les 2 magnifiques lacs de Thoune et de Brienz. La richesse des paysages de cette petite région est étonnante ! Ni une, ni deux, le beau temps dans nos valises, nous sommes partis pour un séjour de 4 jours dans l’Oberland bernois et plus particulièrement dans la fabuleuse Vallée de Lauterbrunnen et la région de la Jungfrau.

Autant te le dire tout de suite, si tu comptes toi aussi visiter l’Oberland bernois, ces 4 jours ont été féériques. On s’en est mis plein les yeux, on était comme des gamins et on en est ressortis dépaysés et apaisés. Qu’avons-nous découvert pour ressortir aussi heureux de notre visite dans le canton de Berne ? On te livre les lieux magiques que nous avons visités, ainsi que quelques petits plus si tu as plus de temps ou d’autres envies. Tout ce dont tu as besoin pour préparer ton séjour dans l’Oberland bernois, se trouve dans cet article de notre blog voyage cosy !

1. Lauterbrunnen, la vallée des cascades

Lauterbrunnen… Au moment où je t’écris cet article, évoquer le nom de « Lauterbrunnen » n’est pas anodin pour moi. Un immense sourire illumine mon visage et j’ai encore des étoiles plein les yeux à sa simple évocation. Difficile de rester insensible à un séjour dans la Vallée de Lauterbrunnen. C’est beau, c’est impressionnant, c’est hors du temps, c’est dépaysant, c’est… magique !

Pour ce séjour de 4 jours dans l’Oberland bernois, nous avons donc choisi de poser nos valises au charmant village de Lauterbrunnen, qui est un point de départ idéalement situé pour visiter la région. La Vallée de Lauterbrunnen est célèbre pour ses nombreuses chutes d’eau, qui lui valent le surnom de « Vallée aux 72 cascades ». Le paysage est unique, car creusé en forme du U très encaissé par le passage d’un glacier, qui a laissé derrière lui des falaises abruptes hautes parfois de 400 mètres. Aucun doute, ici des forces gigantesques ont été à l’œuvre. Pourtant, c’est maintenant une paix presque palpable qui émane des lieux. Enfin, la plupart du temps. Je te raconte : on se baladait et tout d’un coup, je vois un gars sauter de la falaise au-dessus de nous et filer à toute vitesse vers le sol, qu’est-ce que j’ai eu peur ! Je réalise ensuite qu’il file vers le centre de la vallée et soudain, ouvre un parachute, ouf ! C’était un adepte du Wingsuit comme il y en a beaucoup dans cette région. Franchement quand tu ne t’y attends pas, ça fait quelque chose !

Quelques superlatifs autour de Lauterbrunnen :

– Les chutes de Murrenbach et de Staubbach sont parmi les plus hautes d’Europe, respectivement presque 400 et 300 mètres ;
– C’est une des vallées les plus profondes des Alpes ;
– 30 espèces d’orchidées sauvages y poussent.

Et si tu dis que Pierre et moi sommes trop dithyrambiques sur cette perle de l’Oberland bernois, dis-toi qu’on n’est pas les seuls :

  • Goethe : Lauterbrunnen aura inspiré le célèbre poète pour son poème « Gesang der Geister über den Wassern ».
  • Tolkien : le célèbre romancier s’est inspiré du paysage de la Vallée de Lauterbrunnen et sa région pour le village des Hobbits. D’ailleurs, on a regardé un film à notre retour et c’était flagrant !

Se balader dans la Vallée de Lauterbrunnen, ce sont tantôt des airs d’Amérique du Nord, tantôt des airs de Seigneur des Anneaux. En résumé, quand tu te balades dans la Vallée de Lauterbrunnen, tu ne serais pas surpris/e de voir un elfe ou un Park Ranger surgir de nulle part.

À lire sur notre blog, l’article sur la Vallée de Lauterbrunnen : Randonnée à Lauterbrunnen.

Visiter Vallée de Lauterbrunnen Oberland bernois

2. Les stars de l’Oberland bernois : Eiger, Mönch et Jungfrau

Situées au cœur des Alpes bernoises, il y a les fameuses Eiger (3’970 m.), Mönch (4’107 m.) et Jungfrau (4’158 m.). Les 3 montagnes mythiques de l’Oberland bernois sont des symboles nationaux (non, il n’y a pas que le Cervin… ;o) ). Alors oui, ce sont des belles montagnes, mais en Suisse, ce n’est pas ça qui manque. Elles ont la particularité de faire partie d’un ensemble classé à l’UNESCO, avec le glacier d’Aletsch, il s’agit du site « Alpes suisses Jungfrau-Aletsch ». Le site est notamment reconnu pour son paysage glaciaire exceptionnel.

Comme on avait fait des recherches avant d’aller dans l’Oberland bernois sur ce site classé au Patrimoine mondial, se retrouver face à celui-ci m’a rempli d’émotions. Elles sont là si immenses et solides et pourtant leur écosystème âgé de plusieurs millions d’années, n’a jamais été aussi fragile.

  • Eiger : pratiquement composé que de calcaire, son versant Nord est très connu des alpinistes, pour sa difficulté et son histoire.
  • Mönch et Jungfrau : elles ont la particularité d’être faites de roches cristallines qui sont plus vieilles que celles qu’elles recouvrent.
  • Jungfrau : également connue pour la gare « Top of Europe » d’où on peut jouir d’un panorama spectaculaire sur le site classé à l’UNESCO, les montagnes environnantes et surtout le glacier d’Aletsch.
Vue sur Eiger Monch Jungfrau Oberland bernois
De gauche à droite : Eiger, Mönch et Jungfrau

Le grand jeu du séjour est d’apprendre à reconnaitre d’un coup d’œil les 3 montagnes emblématiques. Après, tu as l’air d’un/e véritable expert/e : « regarde, c’est l’Eiger et le Mönch, le coquin, se cache un peu ». Franchement, ça le fait non ? Il faut bien avouer, avant notre séjour on aurait été bien incapable de le faire. Il aura fallu monter au sommet du Schilthorn où la vue est idéale pour finalement apprendre à les identifier.

3. Le Schilthorn, plein la vue au Piz Gloria et à Birg

Un des incontournables lors de ton séjour dans l’Oberland bernois est sans conteste le Schilthorn. Une montagne impressionnante, beaucoup d’activités disponibles et d’agréables moments en perspectives. Son sommet, le Piz Gloria (2’970 m.) est célèbre, notamment pour avoir servi de décor à un James Bond. Une fois sur place, impossible d’y échapper, les références au film sont partout, des empreintes de mains des acteurs à la fausse bombe et son compte à rebours placé devant l’entrée de la télécabine. Mais ça serait dommage de résumer le Schilthorn au Piz Gloria.

On a décidé d’y consacrer notre journée. Si tu es sportif/ve et un/e randonneur/euse motivé/e tu peux tenter l’ascension à pied. Nous, on a opté pour les remontées mécaniques et départ tôt de la gare du Schilthornbahn (prix par personne CHF 108.- pour la journée => bienvenue en Suisse !). Ce n’est pas donné, mais ça permet de profiter pleinement de sa journée en altitude.

Durant toute la montée, tu profites de vues spectaculaires, notamment sur la chute de Mürrenbach (417 m.). Avec un peu de chance, tu peux même voir des chamois ! L’ascension complète nécessite 2 changements, ce qui te permet de partir visiter les stations intermédiaires si tu le souhaites. On a décidé de monter au Piz Gloria directement et s’arrêter visiter les stations intermédiaires en redescendant :

  1. Piz Gloria : le panorama à 360 degrés est assez fou ! Aux premières loges : Eiger, Mönch et Jungfrau. L’occasion ici d’apprendre enfin qui est qui et de les observer « face à face ». Par temps clair, la vue s’étend jusqu’au Jura et permet même d’apercevoir un bout du Mont-Blanc à 110 km ! Viens tôt le matin, le calme y est presque palpable, même enivrant. Les 2 attractions-phares du Piz Gloria (hors panorama) sont les différents points James Bond et le restaurant tournant où prendre son brunch.
  2. Birg : la station où j’ai cru m’évanouir à cause du vertige. C’est la station où il y a le Skyline Walk (une plateforme grillagée suspendue sur le vide) et le Thrill Walk (du même genre). J’ai vu des gens s’accrocher aux vitres et aux barrières, paniqués tellement c’est impressionnant par endroit, tandis que d’autres s’y baladent comme si de rien n’était (comme Pierre). Après quelques photos sur la Skyline Walk (heureusement que mon mari n’a pas le vertige !), on est partis pour une randonnée au lac Grauseeli (durée : on l’ignore, on y est restés longtemps et on a même pique-niqué, mais en gros 2h).
  3. Mürren : charmant village sans voiture. Mignon et typique avec une vue imprenable sur l’Eiger et parfois le Mönch.

Article à lire sur notre blog : notre journée au Schilthorn.

Infos

– Temps de visite pour le Schilthorn : 1 jour
– Parking : au Schilthornbahn
– Tu peux réserver ton billet ici : mon billet pour le Schilthorn
=> astuce : le prix est réduit à CHF 42.80 pour les détenteurs du Swiss Pass.

Visiter le Schilthorn Oberland bernois

4. La Schynige Platte, notre perle de l’Oberland bernois

La Schynige Platte, c’est mon coup de cœur. Est-ce que c’est parce que j’y ai vécu des sensations très intenses (vertige, dépassement de soi) ? Ou parce que c’est vraiment beau ? Ou juste parce c’est hallucinant de voir un tel paysage juste « à côté de chez toi » ? Difficile de trancher. Quel que soit la raison qui te motivera à y aller, tu peux être sûr/e que c’est un incontournable de ton séjour dans l’Oberland bernois.

Le départ pour le « Top of Swiss tradition » se fait à Wilderswil à bord d’un train à crémaillère datant du 19è siècle, le Schynige Platte-Bahn. La montée, parfois très raide, dure 50 minutes. Au fil des virages qui jalonnent l’ascension, de belles vues sur le lac de Thoune s’offrent au regard. Une fois au sommet, tout un tas de randonnées sont possibles. Tu peux faire ton choix selon le temps à ta disposition et ta capacité à randonner sur un terrain accidenté. Pour notre part, on a ciblé les points de vue (Oberberghorn), car on souhaitait profiter du panorama sur les lacs de Thoune et de Brienz. Selon la météo, la Schynige Platte permet de profiter d’une belle vue sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Lors de notre passage, les 2 derniers sommets étaient très timides, ce qui n’a pas été un problème, car nous en avions bien profité la veille au Schilthorn.

Une excursion à la Schynige Platte, c’est une belle journée au vert, au milieu d’une nature préservée très riche en plantes alpines, dans des panoramas à couper le souffle. Mieux encore, tu crapahutes au milieu de formations géologiques aux formes étranges, qui ne sont pas sans rappeler parfois l’Ouest américain et les décors de Tolkien.

Article à lire sur notre blog Suisse : 1 journée à la Schynige Platte.

Infos

– Temps de visite : 1 jour
– Parking : à Wilderswil, grand parking disponible pour la journée

Sommet du Schynige Platte
Visiter le Schynige Platte Oberland bernois

5. Iseltwald, le village coquet au bord du lac de Brienz

Iseltwald, je l’avais repéré sur Instagram. Un petit village au bord du lac de Brienz, photogénique à souhait ! LA photo la plus réputée est celle du Château de Seeburg, sur une presqu’île. Ce village c’est une petite bulle de détente au bord du lac. La vie semble s’écouler hors du temps, sur les rives d’un lac d’un bleu turquoise hypnotique. Ajoute à ça, un bateau à vapeur glissant doucement vers le petit port du village et le tableau est juste parfait.

À la base, on avait pour projet de faire la balade à pied : Iseltwald – Chutes de Giessbach, sur le sentier lacustre. Mais le temps de trajet (90 minutes) est uniquement pour l’aller simple. Vu notre planning, c’était compliqué de s’arranger pour revenir en transports publics, on a donc juste profité du village et d’une courte balade.

Infos

– Temps de visite : 1h/1h30 (hors sentier lacustre)
– Parking : il y a un grand parking à l’entrée du village

Iseltwald devant Château de Seeburg Lac de Brienz
Visiter Iseltwald Oberland bernois

6. Chutes de Giessbach, féérie au bord du lac de Brienz

Ce parc naturel de Giessbach, qui surplombe le lac de Brienz, vaut sa petite visite. Les chutes sont très impressionnantes, ce qui les rend assez touristiques. Il s’agit en fait de 14 cascades qui rebondissent sur la roche sur près de 500 mètres.

Si tu viens en voiture, le parking coût CHF 10.- (n’oublie pas, c’est un parc naturel) et la route qui y mène offre des points de vue plongeants sur le lac et est parfois étroite.

Une fois arrivé sur le site, les 2 stars sont les cascades et le Grandhôtel Giessbach, très photogéniques ! Il y a également un funiculaire historique (1879, un des plus anciens d’Europe) qui mène au lac, si l’envie te prend ou si tu viens à pied d’Iseltwald.

Là aussi, plusieurs randonnées sont possibles selon le temps que tu as à disposition. Nous, on avait juste envie de les voir et de profiter de la fraîcheur des lieux. Depuis le parking, on a donc pris le sentier qui mène aux chutes. Depuis là, tu as plusieurs passerelles à différents niveaux pour prendre des photos. La photo sympa à faire est celle où tu vas derrière les chutes et où tu peux prendre l’hôtel et un bout du lac en photo. Le bruit de la chute d’eau, l’air frais saisissant qui s’en dégage et la hauteur en font un lieu impressionnant.

Infos

– Temps de visite : 1h/1h30
– Parking : à l’entrée du parc sur les hauteurs (attention, le parking est petit par rapport au succès des lieux)

Chutes de Giessbach Oberland bernois
Vue sur le Grandhôtel Giessbach

7. Thoune, la porte d’entrée de l’Oberland bernois

La visite de Thoune n’était pas prévue. Mais on passait juste à côté sur le chemin qui nous ramenait à Lausanne. Les surnoms de Thoune nous ont attiré « Porte d’entrée de l’Oberland bernois », « Cité des Alpes », on voulait voir ça de nos yeux. Il faisait beau, on avait un peu de temps, pourquoi ne pas aller y faire une visite rapide ?

Nous n’avons pas été déçus. Thoune c’est une petite merveille ! On s’est concentrés sur la vieille ville et les quais de l’Aar. Ça a vraiment été difficile d’en partir, car c’est beau et on s’y sent bien à Thoune. Le château qui trône sur la vieille ville donne beaucoup de caractère à la cité. Sans oublier l’immense Rathausplatz avec l’Hôtel de Ville datant du 15e siècle.

Pour découvrir notre visite de Thoune un peu express, c’est par ici : 7 lieux à voir à Thoune.

Visiter Thoune Oberland bernois

4 jours dans l’Oberland bernois : résumé

Pour t’aider à réaliser ton séjour dans l’Oberland bernois, voici le détail jour par jour de notre escapade. Tu pourras ensuite le copier ou l’adapter selon tes envies. Pour mémoire, nous logions dans un appartement à Lauterbrunnen.

Jour 1 (arrivée à 10h30 dans l’Oberland bernois) :

  • Balade dans Iseltwald
  • Visite des Chutes de Giessbach
  • Randonnée des cascades à Lauterbrunnen

Jour 2 : Schilthorn

  • Piz Gloria
  • Birg et randonnée
  • Visite de Mürren
  • Superbe petite balade dans la Vallée de Lauterbrunnen le long des cascades pour se dégourdir les jambes sur du plat

Jour 3 : Schynige Platte

  • 2 randonnées
  • Belle petite balade dans la vallée le long des cascades

Jour 4 : le jour du retour, on ne s’est pas stressé le matin…

  • Balade dans Lauterbrunnen pour quelques dernières photos
  • Rapide visite du centre d’Untersee
  • Visite de Thoune en un après-midi

On aurait pu visiter plus, mais on voulait profiter à fond sans se stresser et c’était parfait. D’ailleurs, après chaque excursion, on arrivait encore à aller juste profiter de la Vallée de Lauterbrunnen en faisant une courte balade le long des cascades et acheter du fromage de chèvre à la ferme.

Visiter l’Oberland bernois : 10 lieux en plus à découvrir !

On ne peut pas résumer l’Oberland bernois uniquement aux sites mentionnés ci-dessus. C’est vaste et il y a beaucoup d’endroits mythiques ou juste beaux à visiter. Mais si tu veux vraiment profiter de ton séjour, il faut prendre ton temps, ne pas te stresser. Dans l’Oberland bernois, la vie s’écoule lentement, pour en saisir toute la magie, il faut en adopter le rythme. J’avais fait beaucoup de recherches en amont, car j’avais envie de tout voir, j’avais donc fait une liste. Très vite, j’ai réalisé que cela allait être impossible. On a posé nos valises dans la Vallée de Lauterbrunnen et comme tu as pu le constater, juste cet endroit et ses alentours sont riches en points d’intérêts. C’est certain que nous y retournerons, en attendant, je te fais bénéficier de mes recherches ;o).

Voici donc 10 autres endroits à visiter dans l’Oberland bernois que nous avons repéré. Pour des raisons évidentes de timing, ils sont impossibles à intégrer dans un programme de 4 jours. On n’a aucun regret dans les choix effectués, car un séjour à Lauterbrunnen sans se stresser, c’était juste parfait ! À toi de choisir si tu souhaites ajouter l’un ou l’autre dans ton séjour.

L’Oberland bernois regorge de belles randonnées et de points de vue à couper le souffle. Sincèrement, tu pourrais facilement passer 1 à 2 semaines de vacances en été à arpenter cette région de la Suisse. Une vraie pépite ce coin de Suisse, tu peux nous croire !

1. Grindelwald/First, randonnée au Bachalpsee

First et sa randonnée au Bachalpsee a été une excursion qui nous a beaucoup fait hésiter. Tout d’abord, Grindelwald c’est une jolie station de montagne, située également dans la région de la Jungfrau. Cet endroit est réputé pour être le point de départ de l’ascension Nord de l’Eiger. En tant que touriste lambda, c’est le départ pour First, une station de montagne, avec de beaux sentiers de montagne. La randonnée à faire en priorité est celle qui mène au lac de Bachalp. Ça a l’air beau, mais c’est un style de paysage dont on avait déjà profité lors de notre week-end à Zermatt. On a donc décidé de consacrer la journée au Schynige Platte.

Finalement, on est parti en vacances à Grindelwald, l’article est à lire ici : que faire à Grindelwald.

2. Lac d’Oeschinen à Kandersteg

Une des photos qui a le plus circulé sur Instagram cet été, c’est le lac d’Oeschinen. Je pense à juste titre, car les photos sont magnifiques. Il serait même le plus beau lac des Alpes ! Très facilement accessible depuis Kandersteg, l’hésitation était bien présente. Finalement, comme il fallait bien 45 minutes de trajet depuis Lauterbrunnen (aller simple), on s’est dit qu’on irait au lac d’Oeschinen à une autre occasion.

La scénographie du lieu a tout pour plaire : forêts, falaises tombant à pic, des glaciers et de belles randonnées en perspective, agrémentés d’un lac aux couleurs variant de bleu intense à turquoise.

3. Parc naturel de Blausee

Le Blausee c’est particulier, parce que j’avais dit à Pierre « si on va dans l’Oberland bernois quelques jours, il faut absolument aller au Blausee ». Là, il a répondu « ça a l’air super beau, on peut faire quoi là-bas ?», moi « bah tu regardes le lac ». En effet, si le lieu est beau, vraiment, c’est plus pauvre au niveau des activités. Il s’agit d’un parc naturel, donc là aussi il y a un prix d’entrée. Pour ce séjour dans l’Oberland bernois on priorisait la randonnée, par conséquent, le parc naturel de Blausee, ça sera pour une prochaine !

4. Harder Kulm et sa vue à couper le souffle sur les lacs de Thoune et Brienz

Monter au Harder Kulm, au-dessus d’Interlaken, était dans le planning. Après une courte montée en funiculaire, tout de suite la vue est spectaculaire depuis la plateforme d’observation. Depuis le « Top of Interlaken », en un regard, tu vois les lacs de Thoune, de Brienz et les fameux Eiger, Mönch et Jungfrau. Ajoute à ça le restaurant panoramique aux allures de château et c’est plié ! On avait également repéré une petite balade d’une heure à faire.

Alors, pourquoi ne pas être allés au Harder Kulm ? Premièrement, depuis le Schynige Platte (oui encore lui), on a eu des vues dingues sur les lacs de Thoune et de Brienz. Puis, depuis le Schilthorn, on s’est goinfré de la vue sur les 3 célèbres montagnes. Deuxièmement, dans la mesure où on avait profité de toutes ces belles vues, le prix pour grimper au Harder Kulm ne se justifiait plus pour un panorama qu’on avait déjà vu.

Cela dit, si ton séjour ne te permet pas de profiter du Schilthorn ou du Schynige Platte, le Harder Kulm est une bonne option pour cette vue sur les emblèmes de l’Oberland bernois.

Prendre de la hauteur au Harder Kulm ? C’est par ici : réserver mon ticket pour le Harder Kulm.

5. Visiter la Jungfrau, Top of Europe dans les Alpes bernoises

Nous avons beaucoup hésité entre la journée au Schynige Platte et la journée à la Jungfraujoch au « Top of Europe ». Un ami nous a conseillé le Schynige Platte, car on recherchait à faire une belle randonnée. En tant que Suisse, je pense que la Jungfrau est à faire une fois.

Ce site unique, classé à l’UNESCO, offre une vue incroyable sur le glacier d’Aletsch. Je me dis qu’il faut en profiter tant qu’il est encore temps, vu la fragilité des glaciers de nos jours…

Pourquoi nous ne sommes pas montés à la Jungfrau alors que nous étions à côté ? Parce que la montée est longue et même si au sommet la vue est belle, c’était la seule activité qui pouvait être faite. Oui, il y a une petite balade, mais c’est court. On avait une belle journée devant nous, on a préféré privilégier l’excursion au Schynige Platte (sans regret, car il a été un coup de cœur).

Cela dit, ça ne veut pas dire que nous n’irons jamais au « Top of Europe », à la Jungfraujoch. Il est incontournable d’un voyage dans l’Oberland bernois par son classement à l’UNESCO et aussi pour être la plus haute gare d’Europe.

Pour visiter une merveille d’Europe, c’est par ici : mon billet pour le Top of Europe.

Observer la Jungfrau Oberland bernois
La belle Jungfrau, vue depuis le Schilthorn

6. Grottes de Saint-Béatus au bord du lac de Thoune

Le 4e jour, c’était soit la visite des Grottes de Saint-Béatus, soit un arrêt rapide, mais sans stress à Thoune. Il a fallu choisir et c’est l’arrêt à Thoune qui l’a emporté. En plus, avec la pandémie mondiale, on préférait rester à l’air.

Ces grottes situées au bord du lac de Thoune datent de plusieurs milliers d’années. Leur nom provient d’une légende selon laquelle les grottes auraient abrité Saint-Béatus, qui aurait vaincu un dragon. Stalactites, Stalagmites, cavités, galeries, cascades, etc., c’est tout un univers féérique qui se trouve dans ces grottes.

7. Gorges de l’Aar

Proche de la commune de Meiringen se trouve les Gorges de l’Aar. L’Aar c’est un peu un des incontournables de l’Oberland bernois et ses gorges ont vraiment l’air belles. C’est une balade d’environ 1 heure sur des passerelles. Un parcours dans un environnement de roche calcaire, qui rappelle un peu les slots canyons de l’Ouest américain. Bref, très sympa selon les photos que j’ai vues et les retours d’expériences de certains amis. On avoue qu’on n’a pas hésité longtemps à les remettre à une autre fois, car le chemin étant large d’1-2 mètres, en pleine pandémie, ça ne nous disait rien…

8. Chutes du Reichenbach, pour les fans de Sherlock Holmes

Oh alors ça, c’est parce qu’on est fans de Sherlock Holmes. Cependant, les Chutes de Reichenbach n’étaient techniquement pas la porte d’à côté par rapport à notre logement. Situées très près des Gorges de l’Aar, on s’est dit qu’un de ces jours on pourra faire le combo.

Les chutes sont accessibles avec un funiculaire. Bon je dirais que c’est vraiment pour les fans de Sherlock…

9. Visiter Interlaken et Unterseen

Au début, je voulais résider à Interlaken pour ce séjour dans l’Oberland bernois. Plus centré, proche des 2 lacs, etc. Finalement, les plans ont changé et il s’avère qu’on n’a pas mis les pieds à Interlaken pendant 4 jours. Le jour de notre départ, j’ai juste voulu aller voir les jolis ponts photogéniques dans la vieille ville d’Unterseen (adjacent à Interlaken). Ce fut rapide, mais c’était joli. Ça vaudrait une balade plus longue. La couleur de l’Aar qui traverse Interlaken et Unterseen est vraiment surréaliste. Voici les photos que tu peux prends depuis le pont Spielmatte :

Ponts d'Unterseen Oberland bernois

10. Musée de Ballenberg, la Suisse en plein air

Situé entre Meiringen et Brienz, c’est la Suisse rurale en plein air. Une vraie balade à travers les siècles sur l’artisanat suisse et les méthodes agricoles. Il fait penser au Musée Skansen de Stockholm. D’après des connaissances, le musée est sympa, mais ce sont les ateliers et les attractions qui font que la visite est vraiment intéressante. Ces activités étaient annulées à cause du Covid, donc on s’est dit que la visite du Musée de Ballenberg attendra des jours meilleurs.

Carte des points à visiter dans l’Oberland bernois

Afin que tu réalises de la richesse des visites de l’Oberland bernois et où se trouvent les endroits que nous avons visités, voici une petite carte.

Carte Oberland bernois

Où loger pour visiter l’Oberland bernois ?

Tu l’as compris, l’Oberland bernois est vaste et surtout riche ! Riche en visites, en randonnées, en curiosités, en découvertes et en kiffes ! Pour visiter l’Oberland bernois, il va donc falloir cibler ton séjour. Soit tu portionnes et tu te déplaces toutes les nuits, soit tu cibles et tu décides de passer plusieurs jours à tel endroit et d’y rayonner.

Pour ce séjour-découverte, on a logé à Lauterbrunnen, dans un chouette appartement qui avait la vue sur des cascades et les montagnes. Passer 4 jours dans cette vallée féérique a été magique ! Vraiment, on en est ressortis dépaysés et détendus comme après 2 semaines de vacances.

Afin de décider où tu logeras, soit tu as déjà en tête des endroits que tu souhaites visiter et il faut trouver où dormir selon ces buts de visites ; soit tu trouves un logement bien cosy qui te fait plaisir et tu trouveras forcément des visites à faire autour. C’est ce qu’il s’est passé pour nous. Comme j’avais envie de presque tout voir… Pierre a trouvé un chouette appart à Lauterbrunnen et on a composé autour.

Un exemple : entre Thoune et les Gorges de l’Aar il y a un peu plus d’une heure de route aller. Entre Thoune et Kandersteg, c’est 40 minutes de voiture, même distance avec Lauterbrunnen.

Interlaken est plus centralisée, mais tu risques aussi de faire beaucoup de voiture.

Un p’tit cocon cosy à dénicher pour ton séjour dans l’Oberland bernois, c’est par ici : trouver mon logement dans l’Oberland bernois.

Combien de temps pour visiter l’Oberland bernois ?

Toute une vie ! Blague à part, on a réalisé qu’on pourrait passer facilement 2 semaines de vacances dans l’Oberland bernois sans s’ennuyer ! Surtout si tu aimes la nature et les randonnées. Dans notre énumération des lieux à voir, on n’a même pas parlé des croisières sur les lacs de Thoune et de Brienz, pour te dire comme il y a pléthore d’activités !

Avec nos 4 jours, on s’en est mis plein les yeux et cela nous a donné envie d’y retourner. Notre conseil principal (qui est le même pour tous nos voyages) : prends ton temps ! Ça ne sert à rien de tout vouloir voir. Savoure !

On s’était mis comme objectif : 1 jour/1 but de visite. Et si on rentrait plus tôt, on faisait une petite balade si le cœur nous disait. On s’est laissé le temps de pique-niquer, de faire 1000 photos, de se poser pour juste regarder. Bref, no stress !

Quand visiter l’Oberland bernois ?

L’Oberland bernois, c’est le genre de région en Suisse où tu peux y aller toutes les saisons. Il faut peut-être faire attention à certains trains, funiculaires ou remontées mécaniques qui pourraient être fermés à certaines périodes.

Au printemps/été/automne, les couleurs et la nature sont sublimes pour les randonnées. Au printemps, les fleurs commencent à poindre. L’été les sports outdoor deviennent praticables. Et l’hiver, c’est le paradis de tous les amateurs de ski. Les paysages sont beaux à toute saison !

Visiter plus de Suisse sur le blog

Si tu souhaites découvrir d’autres endroits en Suisse, ces articles pourraient t’intéresser (en plus ceux déjà mentionnés dans l’article) :

Tu peux garder cet article pour plus tard en épinglant sur Pinterest

Visiter Oberland bernois 7 lieux magiques Pinterest
Oberland bernois 17 idées de visites
Join the Conversation

12 Comments

  1. says: Sarah

    Quel plaisir de me lever et de découvrir cet article très complet et très intéressant ! Depuis le temps que j’ai envie moi aussi de découvrir cette région, je le garde dans mes favoris !

    1. says: Pierre et Alexandra

      Merci pour ce gentil commentaire Sarah ! L’Oberland bernois, c’est un petit bout de Suisse, mais que c’est beau et riche en visites et activités ! On n’en revient toujours pas, à quel point c’est dépaysant et spectaculaire.

  2. says: Itinera magica

    Cet article… c’est la tentation pure !! Je suis complètement conquise, je me le mets sous le coude ❤️Merci pour cette magnifique inspiration !

    1. says: Pierre et Alexandra

      Merci beaucoup pour ton message ! L’Oberland bernois, c’est une merveille. Un endroit où se retirer quelques jours et randonner dans la nature ;o)

    1. says: Pierre et Alexandra

      Merci beaucoup Sophie pour ce gentil commentaire ! Ca fait vraiment plaisir si on a réussi à transmettre notre belle expérience dans l’Oberland bernois. Un petit monde à part dans la belle Suisse…

  3. Bonjour, MAGNIFIQUES article, merci, il m’a fait rêver, et c’est bien ce que l’on a besoin en ce moment. Vos lieux sont magiques (j’ai eu la chance d’en faire la plupart). Et vos photos splendides. Merci pour ce temps de bonheurs lors de ma lecture…
    Christophe

    1. says: Pierre et Alexandra

      Merci Christophe pour ce très sympathique commentaire ! On est tellement ravis si on arrive à faire voyager ou à donner un peu de couleurs dans un instant de vie. Et rien de tel que des photos sur le magnifique Oberland bernois !

    1. says: Pierre et Alexandra

      Ah oui, la Suisse c’est de toute beauté ! Et une visite dans l’Oberland bernois, c’est déjà un bel échantillon de tous les magnifiques paysages de notre beau pays !

  4. says: Audrey Favre

    Que c’est beau ! Je garde toutes ces suggestions pour une prochaine visite dans les parages de la Suisse. L’hiver vient de commencer et j’adore la neige, mais alors ces lacs turquoise crient mon nom…

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *