Que faire en Valais : 15 idées d’activités

Que faire en Valais Suisse

Le Valais, c’est vaste, riche, prenant. En un mot : intense. Situé nos belles Alpes en Suisse, ce canton bénéficie de plus de 300 jours d’ensoleillement par an ! Avec autant d’atouts à faire valoir, on est nombreux à se demander en toute saison : que faire en Valais ? Échapper à la grisaille, découvrir des paysages magnifiques, plonger dans les traditions locales, ou organiser des sorties sportives ou relax ? Les idées de week-end en Valais ne manquent pas ! Et je ne t’ai pas encore parlé de la gastronomie et des vins ! Dans cet article tu trouveras 15 idées d’activités à faire en Valais. Mais, avant de continuer ta lecture, j’aime mieux te prévenir : une fois que tu auras mis les pieds dans ce canton, tu n’auras qu’une seule envie : REVENIR !

Est-ce qu’il y a d’autres lieux à visiter que ceux mentionnés dans cet article ? Oui ! Mais, avec ces 15 idées d’activités à faire en Valais, tu as déjà un très bel aperçu de ce que ce canton alpin a à offrir. Chaque vallée a ses spécialités, sa culture, son tempérament. Il n’y a donc pas qu’un seul Valais, mais au moins autant que d’étoiles sur son drapeau. Cet article va te guider à travers quelques-uns de ses trésors, et on l’espère t’inspirer pour tes prochaines aventures.

1) Sion : visiter la ville en dégustant du vin

Sion, en tant que capitale du Valais, est tout naturellement notre premier incontournable à visiter, au cœur de la vallée du Rhône. Trop souvent, on passe devant à 120km/h sur l’autoroute qui nous mène vers les bisses et pistes de ski du canton. Pourtant, Sion mérite qu’on lui consacre une vraie journée rien qu’à elle. Je m’explique : cette ville plusieurs fois millénaire a un passé aussi riche que fascinant, ce qu’on ignore souvent bien qu’il ne demande qu’à être découvert. Ses 2 châteaux qui trônent sur la ville, Tourbillon et Valère photogéniques à souhait, en sont déjà un bon indice. Mais il y a tellement plus !

Sion fait partie des villes médiévales les mieux conservées de Suisse. Pour l’arpenter et en découvrir la face cachée, on te conseille de faire le Sion Wine Tour avec un guide professionnel. Organisé par l’Office du tourisme, c’est une visite guidée qui permet d’en apprendre énormément sur le passé de la ville de Sion, tout en dégustant des vins et en découvrant 3 sites historiques :

  • Place de la Planta
  • Thermes romains
  • Tour des Sorciers

=> Les thermes romains et la Tour des Sorciers ne sont normalement pas ouverts au public. Tu peux y accéder uniquement grâce à la visite guidée.

Dans cette visite, on boit les paroles du guide et quelques crus locaux, pour une découverte au top !

=> CHF 59.- par personne et réservation ici : Sion & Wine Tour.

Plus d’information dans notre article sur Sion à lire ici : Visiter Sion 7 incontournables.

Visiter Sion à voir en Valais

2) Zermatt : voir le Cervin en mangeant du Toblerone au Stellisee

Il suffit qu’on parle un peu autour de nous pour réaliser que Zermatt plait énormément ! Ce village au pied du Cervin, n’est pas qu’une station qui attire des touristes du monde entier en quête de Cervin, un Toblerone à la main. Zermatt est un village charmant, avec des chalets typiques et entourés de magnifiques montagnes.

Le roi des lieux est forcément le Cervin (Matterhorn en allemand). Pour l’observer, ce n’est pas difficile si ledit « Roi » souhaite être vu. En effet, le Cervin génère son propre climat et se drape régulièrement de nuages qui le cachent aux visiteurs. Il peut faire un ciel parfaitement bleu et ne pas voir le Cervin. Pour apercevoir l’emblème local et prendre une photo parfaite, il faut donc parfois s’armer de patience.

Cela étant dit, depuis le cœur Zermatt tu vois très bien la célèbre montagne. Cependant, tu peux aussi prendre un peu de hauteur et faire une chouette randonnée panoramique. La « Randonnée des 5 lacs » est une excellente alternative. Elle te permet d’arriver au Stellisee, où le Cervin s’y reflète parfaitement quand le vent est calme. Face à ce superbe spectacle, on n’a pas résisté à faire des photos avec du Toblerone avant de la manger. On dit que l’estomac est le 2ème cerveau, non ? Eh bien là, il a pris nos commandes…

Article sur Zermatt à lire ici : Week-end à Zermatt.

Zermatt Stellisee Cervin à voir en Valais
Cervin au Stellisee
Cervin à Zermatt à voir en Valais

3) Verbier : profiter du VIP Pass dans le Val de Bagnes

Verbier est bien plus qu’une station d’hiver très réputée du Valais. On a eu l’occasion de découvrir Verbier en été, lors d’un week-end chic et nature. Ils ont un concept qui nous a beaucoup plu durant la période estivale : le VIP Pass (Verbier Infinite Playground). Un terrain de loisirs infini dans la destination qui inclut le Val de Bagnes – La Tzoumaz.

Le concept est qu’à partir du moment où tu réserves une nuit à Verbier (et par conséquent, tu payes la taxe de séjour), tu reçois un VIP Pass pour le nombre de nuits. Dans ce VIP Pass, une centaine d’activités soit gratuites soit à tarifs très réduits sont incluses : nature, famille, randonnée, gourmand, culture, sportif, etc. Il y en a pour tous les goûts, il suffit de choisir ce qu’il te plait sur le site et de réserver l’excursion qui te fait envie.

Nous avons eu l’occasion de faire la Rando’Raclette avec une guide. Tu allies la visite d’un alpage typique du Val de Bagnes (berceau de la raclette) et une belle randonnée pour redescendre sur Verbier.

Article sur des idées de week-end à Verbier, Nendaz et Vallée de Conches à lire ici : 4 idées de week-end en amoureux en Valais.

Rando raclette Verbier VIP Pass à faire en Valais

4) Nendaz : se balader paisiblement le long des bisses

Nendaz n’est qu’à une vingtaine de minutes en voiture de Sion. C’est une station très familiale et nature. Nendaz est également réputée pour ses nombreux bisses. Les bisses sont d’anciens canaux d’irrigation très typiques en Valais. Les randonnées sont nombreuses et certaines d’entre elles longent ces fameux bisses. Tantôt calmes, tantôt tumultueux, ces merveilles d’ingénierie, témoignage du passé et de la pugnacité des Valaisans, donnent beaucoup de charme à une balade.

Avec 8 bisses à Nendaz, il y a de quoi se faire plaisir sur un faible dénivelé et parcourir de vrais monuments historiques :

  • Bisse du Milieu
  • Bisse Vieux
  • Bisse de Chervé
  • Bisse d’en Bas
  • Bisse de Saxon
  • Bisse de Salins
  • Bisse de Baar
  • Bisse de Vex

Si tu veux des idées de balade pour découvrir ces bisses, le site de Nendaz est très bien fait : Nendaz, pays des bisses.

Bisse du Milieu – Bisse Vieux : la rando facile

Testée par climat capricieux, la rando « Bisse du Milieu-Bisse Vieux » était parfaite ! À plat et principalement dans la forêt, ce qui fait que la pluie est moins un problème. Environ 12km et 3h de trajet, de quoi bien occuper une matinée ou un après-midi, avant un délicieux repas “montagnard” au restaurant La Cabane.

Bisse Vieux Nendaz à faire en Valais
Bisse Vieux à Nendaz

5) Aletsch : voir un glacier classé à l’UNESCO

Le Glacier d’Aletsch est une pépite de notre monde et pas que de la Suisse. Ce géant de glace fait partie du site « Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn », classé à l’UNESCO. Un lieu précieux pour les informations qu’il nous révèle sur l’évolution et l’importance des glaciers. Au Konkordiaplatz, la glace mesure jusqu’à 1km d’épaisseur !

Tu as l’occasion d’observer ce glacier depuis la Jungfraujoch (dans l’Oberland bernois) ou depuis l’Aletsch Arena en Valais (Haut-Valais). Depuis Bettmeralp, Riederalp et Fiescheralp, tu accèdes confortablement au site en télécabine. Ces villages qui trônent en altitude sur un plateau valaisan sont interdits aux voitures. Un havre de paix.

Des points de vue sont aménagés pour voir le glacier :

  • Eggishorn (télécabine depuis Fiesch) : un point de vue très prisé, car on y voit quasiment tout le glacier, dont la Konkordiapltaz. Tu peux prendre ton billet pour Eggishorn ici : billet pour le téléphérique.
  • Bettmerhorn : une autre vue très appréciée, car située juste après la courbe du glacier. Plusieurs randonnées « sportives » et exigeantes partent ou arrivent ici. Accessible depuis Bettmeralp.
  • Moosfluh et Hohfluh : vues sur la partie basse du glacier et sa fin, la « langue ». Ces points de vue se situent à 30 minutes à pied l’un de l’autre et sont très facilement accessibles en télécabine (depuis Riederalp) ou par le biais de randonnées simples à modérées.

Pour toutes les randonnées possibles à faire dans le site d’Aletsch Arena, on te conseille leur site internet, où tu peux filtrer les marches selon tes besoins : randonnées à Aletsch.

De notre côté, on souhaitait découvrir le site, avoir de très belles vues sur le Glacier d’Aletsch et profiter vraiment tranquillement. On a donc opté pour le Sentier d’arête de Moosfluh à la Villa Cassel, en passant par Hohfluh.

Glacier Aletsch Moosfluh à voir en Valais
Moosfluh point de vue sur le Glacier d’Aletsch

6) Brig (Brigue) : se plonger dans l’histoire de Stockalper

Ville du Haut-Valais, Brig ou Brigue est surtout réputée pour son « Roi du Simplon ». Brig est la porte d’entrée du col et son histoire s’est bâtie autour de la route commerciale du Simplon, grâce à Stockalper. Ce personnage illustre règne encore dans la ville sous la forme d’une multitude de traces de son empire et des nombreux lieux qui portent son nom ou font référence à son histoire. Cet homme d’affaires très aussi riche que célèbre a fait construire un château dont l’architecture vaut bien une jolie photo.

La vieille ville de Brig est également un quartier charmant et paisible qui s’arpente tranquillement en très peu de temps. Ci et là, de beaux bâtiments anciens aux airs de renaissance italienne charme le visiteur.

Château Stockalper Brig à voir en Valais
Château Stockalper à Brig

7) Vallée de Binn : découvrir une vallée reculée, classée parc naturel

La Vallée de Binn est le parc naturel reculé que nous avons découvert lors de notre séjour dans la Vallée de Conches (Goms). C’est un lieu vraiment magnifique à visiter lors d’une ou plusieurs randonnée(s). Plusieurs départs sont possibles depuis Binn. Ce parc naturel est également réputé pour ses minéraux.

Le joyau local : Ernen, un des plus beaux villages de Suisse. Très mignon et tarabiscoté avec ses chalets typiques qui forment un labyrinthe de bois et de pierre.

Depuis Ernen, nous avons pris le bus jusqu’à Binn. Une route qui hante encore les cauchemars d’Alexandra : trop étroite pour avoir 2 voies, à flanc de falaises, remplies de virages sans visibilité et pleine de véhicules qui circulent dans les 2 sens, cars postaux inclus… C’est par endroit un ancien chemin de muletier et s’il est maintenant goudronné, on n’oublie pas qu’il s’agit d’un tronçon de l’ancienne « Route de la mort ». En tout cas, Alexandra, elle n’est pas près de l’oublier… Binn est un tout petit village tout mignon. C’est un autre monde là-bas.

Depuis Binn, nous sommes rentrés à pied à Ernen, en suivant les gorges sur le chemin de l’ancienne route. Impressionnant, spectaculaire et dans une vallée préservée de l’influence humaine. La Suisse sauvage à portée de main. C’était très sympa.

Vallée de Binn à voir en Valais

8) Grand-Saint-Bernard : faire une randonnée avec les chiens

Un jour, on a vu une émission sur la balade des chiens au col du Grand-Saint-Bernard. On a trouvé le paysage sublime. Quelques mois plus tard, on a décidé de s’inscrire pour faire cette mini-rando avec les chiens Saint-Bernard.

Une très chouette expérience qu’on t’encourage vraiment d’essayer. Premièrement le paysage est absolument magnifique. Deuxièmement, les balades participent au financement et à l’élevage de ces chiens emblématiques ! À plus de 2’400 mètres d’altitude, les montagnes sont rocailleuses et le paysage quasi lunaire. Quant au lac au pied de l’hospice et du musée, il donne déjà le ton sur la beauté des lieux.

Pour démarrer la balade, un petit briefing de sécurité (un chien fait quand même environ 75 kg de bonne volonté), l’attribution d’un chien par couple/famille et c’est parti. En tout, c’est env. 3km et 1h45 de rando, sur des sentiers typiques de montagne.

Pour en savoir plus sur cette randonnée, retrouve notre article ici : randonnée au Grand-Sain-Bernard avec les chiens

Randonnée Grand-Saint-Bernard à faire en Valais

9) Grimentz : découvrir un village de charme aux chalets typiques

Grimentz est un petit village typique du Val d’Anniviers. On a eu l’occasion de séjourner dans ce village valaisan à la période de Noël. C’était féérique ! Les jolies maisons, centenaire pour certaines, se parent d’une bonne couche de neige. Et si tu ne skies pas, il y a des sentiers pour des randonnées hivernales. En plus, le village propose des animations et quelques dégustations de spécialités locales. Grimentz, c’est un village qui a su conserver une âme et sa typicité garant de son charme unique.

C’est lors de ce séjour qu’on a réalisé qu’en fin d’année, les villages de montagne sont vraiment festifs et très vivants. C’est pour ça que le Valais offre des activités à faire, été comme hiver.

Grimentz à voir en Valais

10) Saillon : déambuler dans le bourg du village de Farinet

Il est facile de passer à côté de Saillon, ce petit bourg perché sur une colline pas très loin de l’autoroute, à l’entrée du Valais. Même si dans la région, le coin est réputé pour les bains de Saillon, c’est son bourg qui nous a charmés. Tu peux y faire une sympathique balade où il fait bon se poser sur la petite tarasse à l’ombre des arbres, et déguster un délicieux jus de poire local.

Un bourg médiéval très photogénique au milieu des vignes, qui domine la vallée du Rhône. Le village est également connu pour « Farinet », un fabricant de fausse monnaie à l’histoire tumultueuse, et sa fameuse vigne qui est la plus petite du monde. Elle attire des célébrités du monde entier du Dalaï-Lama à Roger Moore en passant par Zinédine Zidane.

Si tu as le temps, tu peux également faire une balade jusqu’à la Passerelle de Farinet, plus d’info ici : de Saillon à la passerelle.

=> On a malheureusement perdu nos photos de la visite du Bourg de Saillon (ça arrive parfois…).

Saillon et son bourg à voir en Valais

Que faire en Valais : 5 autres lieux à découvrir

Je te livre 5 endroits que nous n’avons pas encore découverts en Valais. Par exemple, on aurait dû monter au Mont-Fort, mais la veille ç’a été annulé, à cause du climat un peu fou que nous avons eu en juillet dernier. Et les autres endroits sont des activités pour lesquelles on a fait des heures de recherches, mais dont la visite n’a pas encore été concrétisée.

1) Mont-Fort : profiter d’une vue à 360° sur les Alpes

Le Mont-Fort, on a tenté d’y aller 2 fois dans la même semaine en juillet. Il suffit de tomber sur un été anormalement pluvieux et aux airs d’automne pour que l’excursion tombe à l’eau les 2 fois.

Tu accèdes à ce sommet à 3’300 mètres autant depuis Verbier que depuis Nendaz. D’ailleurs, la météo a même fait qu’on ne pouvait même pas le voir !

C’est pour le panorama que tu montes au Mont-Fort, les Alpes à perte de vue s’offrent sous tes yeux : Cervin, Mont-Blanc, etc. Des activités sportives sont également possibles, ainsi qu’un cours de yoga au lever de soleil. Bref, le Mont-Fort ça a vraiment l’air bien !

=> D’ailleurs, plusieurs activités liées au Mont-Fort se retrouvent dans le VIP Pass de Verbier dont je te parle plus haut.

2) Lac de Tanay – Grammont : randonner au milieu d’un panorama majestueux

Ça fait des années qu’on nous parle de cette randonnée au lac de Tanay et enchaîner avec le Grammont.

C’est d’ailleurs une randonnée qui devient très (trop) prisée, donc il est essentiel de bien choisir son jour pour y aller, au risque que ce soit une véritable autoroute. Cela dit, l’environnement qu’offre le lac de Tanay et ensuite le panorama spectaculaire depuis le Grammont sur le Léman et les montagnes, on ne peut que comprendre cet engouement.

3) Val d’Hérens : photographier les Pyramides d’Euseigne

Les Pyramides d’Euseigne ou aussi appelées « Cheminée des fées » sont visibles depuis la route qui traverse le Val d’Hérens. Le problème : c’est qu’avec le vertige d’Alexandra, il y a des routes en Valais qu’elle ne peut pas prendre sans risquer l’évanouissement (ce n’est pas une blague…). Donc… pour les Pyramides d’Euseigne, même si j’aimerais beaucoup les prendre en photos, on va encore attendre un petit peu…

4) Lac Léonard : voir le plus grand lac souterrain d’Europe

Difficile de ne pas parler du plus grand lac souterrain d’Europe. D’autant plus que la visite se fait à bord d’un bateau au milieu d’un univers fascinant.

Avec Alexandra, on est toujours en négociation avec nous-mêmes, car aller à 70 mètres sous terre, ça nous motive moyen (#ChlostrophobeEnPlusDuVertige…). Mais c’est si beau qu’on pourrait bien se décider. Et c’est visitable en toute saison.

5) Loèche-les-Bains : se délasser dans les bains thermaux

Loèche-les-Bains (Leukerbad en allemand) est la destination thermale par excellence au cœur du Valais. J’y ai déjà passé une semaine pour skier, mais la station est aussi très agréable en été. Avec une trentaine de bassins thermaux, Loèche est parfaite pour un séjour bien-être, romantique ou détente.

En plus des bains, il y a plusieurs randonnées à faire à Loèche, qui est à proximité du parc naturel Pfyn-Finges.

Combien de temps pour visiter le Valais ?

Je pense que la seule réponse valable acceptée par un Valaisan, c’est « toute une vie ». Fondamentalement, il n’aurait pas tort…

Concrètement, après avoir y avoir passé du temps et discuté avec de nombreuses personnes, voici ce qu’on peut te conseiller :

  • À la journée : faire une randonnée à pied ou à vélo dans un lieu choisi. Tu es très vite dépaysé/e, car en prenant de l’altitude, la magie opère très vite et une journée suffit pour une bulle d’air frais. Et à moins d’aller au fond du Valais, tu auras assez de temps devant toi pour passer une journée au grand air et rentrer ensuite dans un autre canton de Suisse romande.
  • En week-end : c’est ce que beaucoup préfèrent, partir en week-end en Valais. Tu choisis un endroit (le choix est vaste) et t’y séjournes le temps du week-end comme à Zermatt, Verbier, Nendaz, Crans-Montana, Grimentz, etc. Impossible de t’ennuyer, que tu recherches une escapade cosy ou sportive.
  • Vacances 1-2 semaines : très prisé. C’est sans doute pour ça qu’il y a beaucoup de résidences secondaires en Valais. Les Suisses se posent volontiers dans une station qu’ils affectionnent. Ce qui est certain, c’est que si tu aimes la randonnée, les balades, etc., tu restes facilement 1 semaine dans une station.
  • Road trip 1-2 semaines : si tu souhaites t’immerger profondément dans le Valais, le road trip reste une excellente solution. Il faudrait au moins faire 2 nuits par étape pour en profiter sans stress. D’autant plus que de passer d’une vallée à une autre, ça peut prendre facilement plus d’une heure de route. Goûter aux typicités de chaque vallée, un vrai plaisir qu’on te recommande vraiment.
  • Ce que nous avons fait : étant donné qu’on habite à Lausanne, on se situe à 1h de l’entrée du Valais (Martigny) et 2h30 de lieux plus reculés comme la Vallée de Conches ou Zermatt. Si c’est « juste » pour une escapade rando à proximité de chez nous, on va à la journée. Sinon, on part volontiers 2-3 nuits, simplement parce que c’est vraiment dépaysant et qu’un séjour dans le Valais, ça ressource !

Où se loger pour visiter le Valais ?

En Valais, tu as tout ce qui est possible en termes de logements : appartements, hôtels de luxe, chalets, bulles, cabanes, etc.

C’est ton style de voyage qui déterminera ton logement idéal en fonction du lieu que tu souhaites visiter, ainsi que des loisirs et des sports que tu souhaites faire. Ou parfois comme nous, le logement nous tente tellement qu’il dicte notre destination. Donc tu as 2 questions à te poser :

  1. Dans quelle vallée ou quel village je souhaite passer mon séjour ?
  2. Quel style de logement je souhaite ? Est-ce un logement pour un week-end nature ou un séjour romantique ?

Et là, tu trouveras forcément ton bonheur !

Tu cherches où loger pour découvrir le Valais ? Trouver un hébergement en Valais.

Les hébergements testés en Valais

Voici les différents hôtels que nous avons eu l’occasion de tester en Valais :

  • À Verbier : le W Verbier, hôtel 5 étoiles idéalement situé dans le village à proximité des remontées mécaniques et parfait pour un séjour romantique ou chic ; belles chambres boisées confortables et modernes ; petit spa.
  • À Nendaz : l’hôtel Nendaz 4 Vallées & SPA est à nos yeux, le meilleur hôtel de la station ; très cosy avec des chambres boisées, il fait « lodge » américain ; il y a un très grand centre spa et piscine (malheureusement, ouvert au public, donc potentiellement beaucoup de monde).
  • À Zermatt : le Mirabeau Hôtel & Spa a été notre hôtel pour célébrer nos 20 ans d’amour au pied du Cervin ; chambre très sympa et assez moderne, avec des touches boisées ; on a beaucoup aimé le buffet organisé le 31 juillet (pour la fête du 1er août).
  • Vallée de Conches à Reckingen : l’hôtel Blinnenhorn est un 3 étoiles avec des chambres entièrement rénovées à la décoration sobre, mais avec du charme.
Hôtel W Verbier où dormir en Valais
Hôtel W Verbier

Topo caricatural sur le Valais

Il y a des choses à savoir sur le Valais et les Valaisans. Je me permets ce paragraphe, car les origines d’Alexandra sont à moitié valaisannes (même si c’est une partie de ses origines qu’elle explore depuis peu). Oui, parfois c’est caricatural, mais c’est vraiment ce qui fait tout le charme de cette partie de la Suisse.

  1. On ne dit pas dans au Valais, mais EN Valais : attention très important au risque d’avoir de gros problèmes.
  2. En gros, il y a le Bas-Valais (partie francophone) et le Haut-Valais (partie germanophone) : il y a une douce « gueguerre » entre les 2.
  3. Ne JAMAIS dire à un/e Valaisan/ne qu’il est Suisse romand/e pour la partie francophone et Suisse allemand/e pour la partie germanophone (même si c’est vrai…).
  4. Les Valaisans sont avant tout Valaisans et après, peut-être, ils sont d’accord d’être Suisses.
  5. Ils roulent comme des malades sur des routes très sinueuses perchées à flanc de montagne et trouvent que les Vaudois roulent mal. Avec nos plaques vaudoises, on sent qu’on doit impérativement être doublés quoiqu’il en coûte. Ça fait partie du folklore et il ne faut surtout pas s’en offusquer.
  6. Ne jamais refuser un verre : c’est péché. Et si on est une heure à 2 chiffres alors, il n’est pas trop tard pour un p’tit verre.
  7. Après avoir accepté ledit verre, on se tutoie relativement vite.
  8. En valaisan, « Bonjour » Monsieur se dit : “Salut” (bien appuyer sur les voyelles, svp).

Ce qui est certain, c’est qu’un séjour en Valais à côtoyer de vrais Valaisans, c’est inoubliable et on aime ça !

Que faire autour du Valais ?

Voici quelques idées de visites situées autour du Valais :

Randonnée Lac Lioson – Pic Chaussy
Visiter Montreux
Visiter le Schilthorn
Séjour à Grindelwald
– Et pleins d’autres idées sur notre blog Suisse !

Pinterest : conserve ce guide !

Join the Conversation

4 Comments

  1. Superbe article et magnifiques photos. Je ne connais pas du tout la Suisse, nous nous arrêtons toujours aux Alpes françaises avec l’idée que de l’autre côté de la frontière, ça y ressemble 😁 Mais vous m’avez convaincue de passer la frontière en 2022. Je rajoute sur notre TO-GO liste !

    1. says: Pierre et Alexandra

      Merci beaucoup pour ce très gentil commentaire ! Effectivement il y a de quoi faire en Valais ! Et surtout la culture est vraiment sympathique. On a un petit pays, mais chaque canton des Alpes suisses a ses spécificités, sa culture et son charme.

  2. says: Summermatter

    La Suisse est belle et le Valais est un endroit qui mérite d’être découvert et apprécié. Et les valaisans, une fois que tu as partagé le verre de l’amitié et qu’ils t’ont adopté, c’est juste … difficile de les quitter. Merci pour votre article qui nous fait découvrir ce canton sous un autre regard.

    1. says: Pierre et Alexandra

      Merci pour ce commentaire ! Le Valais ça nous gagne ! C’est beau, c’est bon, c’est convivial, c’est ensoleillé (enfin normalement…), bref que du bonheur !

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *